Bon.
Je viens de lire le dernier billet de Dom, j'en ai marre de pleurer à chaque fois que Smab s'absente. Je ne suis pas amoureux de Smab (je précise), mais à chaque fois qu'il s'en va, son absence suscite chez celui qui lui voue un amour infini (Dom) un billet déchirant.
En fait je ne pleure pas vraiment mais je suis ému et à vrai dire un peu jaloux. Pas de Smab ni de Dom bien sur car cet amour est trop pur (je sais ça fait con de le dire comme ça mais bon, c'est le mot qui me vient à l'esprit) pour le souiller d'une quelconque tache de jalousie.
En fait, ma gène doit venir du fait que je me sens incapable de ressentir un tel sentiment ou alors de le ressentir avec une telle force.
La rencontre Dom Smab racontée sur ce billet ressemble à l'histoire d'un coup de foudre (un peu tardif certes). Je n'ai jamais ressenti de coup de foudre. Certes il m'arrive d'éprouver de l'attirance ou de l'attachement ou du désir pour telle ou telle personne mais jamais de passion envahissante telle que décrite par Dom...
Je me suis jamais posé la question de savoir s'il était "normal" d'être attiré par les mecs. Mais je me demande souvent s'il est normal que je n'ai jamais éprouvé ce sentiment qu'on appelle l'amour.