Bon...
21 juin. Le jour le plus long parait-il sauf que ce soir les nuages sont de la partie comme souvent. Je ne suis pas allé trainer en ville à la recherche de quelque orchestre. Je n'entend même pas les bouffées sonores qui parviennent parfois du fond de la rue. J'ai repris le travail lundi. C'est fou comme je peux changer quand je suis en congés. J'ai l'esprit plus libre, je suis plus entreprenant, je fais plus attention à moi et à mes proches. Des que je reprend, je vois se former une sorte d'écran opaque entre moi et les choses. Je vais avoir du mal à terminer le chantier de peinture entamé la semaine dernière... il me tombe une sorte d'inhibition qui rend les choses difficiles et pénibles à faire... même écrire ce billet insipide est difficile...
Vivement que je sois à nouveau dans le bain...