Bon...
On est le 19 octobre et demain c'est le premier anniversaire de ce blog.
Les anniversaires sont souvent l'occasion de faire des bilans. Je charge Dom, maître céans de faire le bilan statistique de la chose (nombre de billets écrits, de commentaires laissés, de requêtes bloguesques ayant fait atterrir les requérants sur ce blog, nombre de demandes en mariages reçues par Dom et non transmises (il se les garde, je le sais).
Mon bilan perso reste à définir. Je n'ai pas, contrairement à certains blogueurs, de traumatisme familial ou personnel qui ferait de mon blog une sorte d'exutoire ou de chambre de psychanalyse, générant parfois des billets sublimes et émouvants.
Je n'ai pas de réel talent pour écrire et j'ai du mal à exprimer facilement mes sentiments, je ne suis pas tres démonstratif (dans la vie réelle non plus). Bref, je me trouve assez chiant à lire. Ma vie étant plutot ordinaire, partagée entre boulot et famille, et comme je m'interdit le plus souvent de parler de l'un comme de l'autre, ça limite pas mal les sujets de mes billets. Je raconte donc ma vie personnelle, mes histoires de bricolage, de jardinage, de sport et mes rares excursions sexuelles dans paris ou dans les dunes naturistes des plages méditerranéennes.
Pourtant, ce blog me fait du bien. Il ne me sauve pas la vie et n'éclaire pas d'un jour nouveau mon existence, mais bon, j'aime bien. Mon seul plaisir, finalement, étant de lire les commentaires laissés par les lecteurs et de mater les photos de ce corps sublime que la nature m'a donné, ou plutôt que je me suis donné et que je dévoile parfois (je suis modeste et pas narcissique pour un sou hein ?).
Mon problème, c'est que je suis assis le cul entre 2 chaises, ni homo ni hétéro, devant gérer ma vie familiale et mes envies rarement assouvies de relation (sexuelle mais pas seulement) avec des mecs. Ce blog ne me permet pas bien sur de régler ce problème.
Mon autre angoisse est celle d'être reconnu par quelqu'un qui me lirait par hasard ou par l'intermédiaire de quelqu'un qui connaît quelqu'un qui connaît quelqu'un etc... C'et pour ça que j'hésite à parler de mon boulot et à montrer mon visage (qui vaut moins le détour que le reste soi dit en passant). C'est dommage, car ça me donnerait des sujets de billets plus variés... Il faudra que j'y réfléchisse.
Demain donc "j'ai" un an. Je me souviens pas de mon premier anniversaire, autant que je me rappelle de celui-ci.
Pour finir (c'est long hein ?) merci à Dom qui m'a poussé à écrire ce blog et qui l'a mis en page, merci à ceux qui me lisent, et, merci à tous ceux qui laissent des commentaires.

Julien (c'est mon prénom)