Bon...
De retour de vancances en Espagne depuis 2 jours. J'ai retrouvé un jardin luxuriant, fleuri mais un peu assoiffé. La pluie qui tombe aujourd'hui contrarie mes projets de jardinage mais elle est quand même la bienvenue...
Pendant notre absence, les travaux interminables de la véranda sont enfin terminés et j'ai pu solanellement retirer la bâche en platique qui la séparait du salon. De là, je peux contempler un massif d'iris bleu pâle rehaussé au premier plan d'une touffe de pavots de Californie jaune d'or...
J'ai donc échappé à la première semaine d'entre deux tours, au matraquage médiatique qui l'entoure ou à la soirée éléctorale télévisée. Je n'ai par contre pas pu m'empécher de lire la presse française disponible sur notre lieu de villégiature.
A mon avis c'est Sarko qui passera la semaine prochaine. Je n'ai jamais eu autant envie de me tromper.