7 juillet 2008.
Bon...
Quelques mots pour ceux qui ne sont pas en vacances...
Ma journée d'hier fut contrastée. Matinée radieuse comme le temps. J'ai passé 3 heures non stop dans le jardin pour tondre la pelouse, désherber, mettre du compost au pied des courgettes, couper des branches encombrantes, etc.
Le repas de midi fut troublé par une engueulade avec ma femme comme cela arrive quelques fois dans l'année (la dernière fois j'avais carrément "débarrassé" la table en tirant sur la nappe et en envoyant tout valdinguer au sol). Cette fois si ce fut moins violent. Le sujet de la dispute concernait l'attitude à avoir vis a vis de mon fils, 14 ans, qui traine son adolescence nonchalante avec son copain de vacances entre l'ordinateur et la télé... comme d'habitude les vielles rancœurs datant de plus de 10 ans sont remontées à la surface... bref le temps s'est brusquement couvert... J'ai fui la maison en emmenant les enfants à la piscine puis au bowling puis au restau, Madame exigeant d'être seule tout en nous reprochant de l'abandonner. Elle a même jeté un objet que je lui avais offert la veille après une après midi shoping... (objet que j'ai récupéré et planqué en attendant des jours meilleurs. Elle pourra toujours le refiler à quelqu'un plus tard si ça lui chante, mais la poubelle : pas d'accord)...
Aujourd'hui ciel de traine dans le climat familial, service minimum sur le plan des paroles...
On est loin de la réconciliation sur l'oreiller....