Bon.
4 décembre.
C'est la Ste Barbara, patronne des pompiers (hummmm!!!)... cela m'évoque quelques souvenirs...
La petite assiette de graines de blé ou de lentilles qu'on mettait à germer pour la disposer ensuite dans la crèche de Noël... c'est une tradition du sud que je ne retrouve pas là ou je vis.
Le nom de Barbara m'évoque, bien sur, la "femme qui chante", la "longue dame brune" disparue dejà depuis 10 ans...
Je pense aussi à la "Barbara" de Jacques Prévert, celle dont l'homme, abrité sous un porche, rue de Siam à Brest cria le nom...
Je suis du genre nostalgique, un peu tourné vers le passé. Celà vient peut être du fait que je peine à regarder vers un avenir que j'ai du mal à imaginer radieux. Le présent lui même est à l'image du temps : pourri. Je pense à ces projets d'abaissement de la responsabilité judiciaire à l'âge de 12 ans, à la descente de policiers et de chiens venus chercher, sans en trouver, de la drogue jusque dans la culotte d'une collégienne, à l'interpellation d'un directeur de publication de libé, où à l'arrestation et à la détention pour faits de "terrorisme" d'un "groupuscule d'ultra-gauche" dont 3 membres on finalement été libérés. Il ne manquerait plus que l'affaire clearstream se retourne contre celui qui en est aujourd'hui le principal bénéficiaire pour que le tableau soit complet...