14 février.
Bon.
Désolé pour ce silence de 3 semaines.
Je me fais rare ces temps ci.
En fait j'ai du mal à sortir de cet état chronique de déprime dans lequel je baigne depuis maintenant plusieurs mois... Je vais peut être encore accuser le boulot qui me bouffe tout mon temps et une bonne partie de mon énergie.
Je vais peut être accuser le temps hivernal et gris, ou bien ma relation familiale qui ne m'apporte pas beaucoup de réconfort... A moins que tout cela ne vienne que de moi, incapable d'assumer mes choix, mes non-choix, mes échecs professionnels et relationnels...
Je rentre dans ma coquille, je ne répond plus vraiment aux mails de mes correspondants habituels, je me perd dans la relecture en boucle de Harry Potter ou de Fred Vargas (voir les deux à la fois), histoire de fuir la réalité...
Je vais à la gym de moins en moins souvent. Je repeins par petites touches la chambre de mon fils (par manque de temps). Je surfe sur les mêmes sites gay...
J'ai l'impression d'hiberner... sans être sur que le retour du printemps me fera sortir du tunnel...
Le simple fait d'écrire ce billet est difficile...
J'ai vu que Paul avait référencé ce blog sur son site. Merci à lui. Cela drainera peut être un nouveau "lectorat" mais il faudra peut être prendre des antidépressurs avant de le lire...