14 avril
Giboulées
Bon.. 1 mois.
Un mois que je n'ai rien mis dans le blog.
Je me demande si quelqu'un vient parfois de temps en temps pour voir s'il y a quelque chose de nouveau à y lire.
Depuis la dernière fois que j'ai posté quelque chose il ne s'est rien passé d'extraordinaire.
J'ai repris le boulot, toujours aussi stressant et cause, je pense de mon pessimisme chronique.
Je crois que j'aurais du faire autre chose ou être rentier. Mais il est trop tard pour changer, ou alors il faudrait que je gagne 13 millions au loto, mais comme je ne joue jamais... (je crois que 5 millions suffiraient).
Je n'ai pas abandonné le sport. J'y vais même plus assidûment et j'ai entrepris de terminer chaque séance par une demi heure de velo elliptique (je ne sais pas comment font ceux qui pédalent 1 heure).
Je m'occupe peu du jardin. J'ai essayé la semaine dernière de passer le motoculteur mais un cable s'est cassé et j'ai du attendre aujourd'hui pour le remplacer. Je n'ai jamais vu la terre aussi sèche en cette saison...
Je ne sais pas encore ce que je vais planter...
La semaine prochaine ce sera la premier tours des élections. J'irais voter avec enthousiasme voter contre le président sortant. Je me dis que son concurrent direct ne fera pas pire et, s'il est élu, j'aurais le plaisir de voir voler en éclat l'actuelle majorité. La seule perspective de voir les mines de Morano, Coppé et consort le soir de leur défaite me fait déjà saliver.
En cas de réélection c'est moi qui ferait la gueule mais personne ne la verra sur la télé. Et puis comme je serais très agacé, je bouderai et je fermerai mon blog. Et toc!