18 mai
Beau temps printanier
Ce jour boulot tout comme hier....
J'ai du, pour cause de compétition de course à pied géante organisée entre mon domicile et mon lieu de travail (16000 concurrents se sont époumonés sur le grand viaduc), venir au boulot en vélo. Ça ne m'était pas arrivé depuis mon déménagement...
La distance a triplé (8 km environ) et le dénivelé pour me rendre sur les lieux de mes exploits professionnels a également franchement augmenté.
Pour anticiper un trajet que je craignais long, je me suis levé tôt et je suis parti tôt.
Je suis arrivé une demi heure plus tard, en nage et au bord de la syncope... Du coup je suis crevé.
Le retour sera plus facile vu que ça descendra tout du long. Ce seront les freins qui travailleront cette fois ci.
Hier j'ai profité d'une période d'accalmie pour repiquer mes haricots verts plantés en godet il y a 3 semaines au moins, ainsi que les pensionnaires de ma pouponnière de courgettes.
Pas de gym depuis plus d'une semaine pour cause de manque de temps.
Dans 10 jours une escapade ibérique d'une semaine est au programme.
Dans un tout autre domaine, les journaux ont relatés le retour médiatisé de Jérôme Kerviel. Cette histoire me renvoie toujours a la chanson de Barbara:
Si la photo est bonne,
Qu'on m'ammène ce jeune homme.
Y'a l'assassin du jour,
Qui a une ptit' gueule d'amour..."
Je crois en effet qu'au delà de l'affaire elle même, l'individu en question susciterait moins de sympathie voire de complaisance s'il avait le physique de Gérad Blanc ou de Gérard Jugnot.
Dans ce monde, il vaut mieux être beau et jeune que vieux et moche, surtout si on est malhonnête.