Temps pluvio orageux
Bon... 2 mois.
2 mois d'absence sur ce blog. Pas un mot, pas une photo, aucune nouvelle.
Mais bon sang qu'est ce que tu foutais pendant tout ce temps ? On te croyait mort, disparu, enlevé par les islamofascistes, enseveli sous les décombres de ta maison, suicidé en regardant les résultats des élections départementales.
Je passe mon temps à ne rien mettre sur ce blog, puis, quand j'y mets quelque chose c'est pour expliquer que je n'y vais que trop rarement, que je devrais arrêter. Mais ce soir, comme je n'arrive pas à dormir car c'est dimanche et que je reprends le boulot demain et que je suis angoissé, je pense que je peux bien me résoudre à mettre un mot sur ce blog que personne ne lits plus sauf moi pour voir si une bonne âme y a posté un commentaire...
Quoi de neuf depuis deux mois ? Pas grand chose. Je fréquente aussi peu la salle de sport que ce blog. Je renoue avec mes angoisses professionnelles, (comme quoi ça valait la peine d'aller travailler ailleurs) et je recommence à gratter dans le jardin ce qui m'a occupé une bonne partie du week end.
Dans un mois jour pour jour j'aurai enfin vendu ma maison dans l'Indre après avoir consenti une baisse généreuse de son prix. Je n'aurais plus d'assurance, d'impôts fonciers, de taxe d'habitation, d'abonnement EDF gdf ou d'eau à payer. Le produit de la vente me permettra de solder un crédit qui devait arriver à échéance en 2017 et d'avoir un peu d'argent disponible pour quelques autres bricoles... je n'ose pas promettre la suite pour demain.
Peut être dans 2 mois.