Journal d'un Egoïste

Calendrier

« novembre 2005 »
lunmarmerjeuvensamdim
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930

Syndication

mercredi 30 novembre 2005

Organes...

Bon.
Ca fait trop longtemps que j'ai pas ecrit sur ce blog.
Ma journée a été comme tous les mercredi. Après une matinée de boulot et un peu plus, je suis rentré chez moi sans passer par la case sport (encore une fois!), histoire de préter main forte à femme et enfants...
J'ai aidé mon fils à faire son devoir de SVT ( sciences de la vie et de la terre pour ceux qui comme moi ont eu droit à la biologie). Le devoir consistait à diséquer une fleur et a exposer ses organes génitaux sur une feuille de papier.
Moi je trouve ça dégueulasse d''arracher à ce malheureux être vivant ses étamines, son pistil et autres attributs destinés à attirer le pollisateur du coin et d'exposer le tout sous une couche de scotch. Du coup la fleur en question ressemble à un chat écrasé sur le bord de la route. En plus elle est sympa la prof de demander ce genre de travail en cette saison. Apres une semaine de gel chacun sait que les jardins regorgent de corolles ouvertes et résonnent du doux zonzonnement de nos amies les zabeilles!! J'ai quand même trouvé un vieux pois de senteur oublié par les intempéries. A mon avis cette prof a un contrat avec le fleuriste du coin...
Sinon rien de particulier....

lundi 28 novembre 2005

Maudits...

Bon...
Toujours fidèle au poste ?
C'est pas comme moi qui déserte ce blog.
Ce week end, j'ai pas fait grand chose. Comme d'habitude. Il faut dire que le temps ne se prete pas au batifolage dans le jardin qui fait grise mine.
J'ai donc vaqué à mes occupations hivernales. Tentative de reconquête de mon désir sportif. Sans grand succes. Je me suis trainé à la salle de sport où je n'étais pas allé depuis une semaine entière (si si!) pour dire que j'y suis allé. Puis un peu de bricolage maison (poursuite du démontage d'une vielle salle de bain pourrie avec en prime un tuyau qui s'est mis a fuir de partout et que j'ai colamté comme j'ai pu).
Puis j'ai regardé les Deux Tours, le deuxieme épisode du seigneur des anneaux. Toujours aussi captivant... Ca me donne envie de (re)lire les bouquins... Même si je trouve ça ardu à cause du style litteraire un peu alambiqué (et peut être de la traduction?). Je trouve plein de similitudes entre l'oeuvre de J.R.R. Tolkien et celle de J.K.Rollins. Le mal y est (dés)incarné par Sauron d'un côté et Voldemort de l'autre. Harry Potter ressemble à Frodon, chargés tous deux du fardeau de la mission de détruire le méchant. Les Nazguls ressemblent aux détraqueurs, les Elfes de maison à Golum et Dumbledore à Gandalf. Les ressemblances se poursuivent jusque dans les adaptations cinématographiques de ces deux histoires.
C'est à se demander si la belle milliardaire n'a pas un peu louché sur l'oeuvre de son génial prédécesseur... mais bon... On ne lui en voudra pas... en tout cas moi j'aime bien combler les déprimants dimanches apres midi de novembre avec des films tels que celui ci.
Et puis ça nous change de la saga embrouillaminesque des Rois Maudits.

mardi 22 novembre 2005

Du gras...

Bon.
On est le 22 novembre et je me rend compte que je n'ai pas écris grand chose depuis plusieurs jours...
Ca va finir par décevoir mon fan club et mes nombreux admirateurs risquent de se lasser d'attendre et pire encore vont se détourner pour aller lire d'autres blogs (celui d'Alain Jupé ou pire celui du petit Nicolas).
Le problème c'est que décidément dans ma vie il ne se passe pas grand chose...
J'ai beau chercher, c'est un peu métro boulot dodo mais sans le métro (pas à cause des grèves mais parce que le maire de notre ville n'est pas assez mégalo pour doter sa ville de 60000 âmes d'un métro).
Donc hier je suis allé au boulot, puis aujourd'hui aussi puis demain si je meurs pas dans la nuit ça risque d'être pareil...
Je n'ai même pas eu le temps d'aller a la gym.
La dernière fois que j'y suis allé (c'était dimanche) je me suis pesé sur leur machine qui n'a rien trouvé de mieux à me dire que j'avais pris du poids ... et du gras.
C'est le genre de balance qui t'indique ton taux de matière grasse. Donc avec mes 21,7% de matière grasse je commence à m'envelopper pour l'hiver. Il faudrait que je passe des heures à pédaler sur un elliptique ou sur une autre machine de torture de ce genre pour espérer voir redescendre ce taux....
Vu mon entrain actuel, c'est pas demain la veille, et en plus j'ai pas vraiment le temps... Bon, c'est vrai qu'à l'heure où la France "brûle" et que le cours de l'action EDF est indexé sur l'indice de popularité du Grand Jacques, il y a d'autres raisons de se faire du souci... mais comme mon nom l'indique je suis égoïste.

dimanche 20 novembre 2005

Cadeaux...

Bon...
On est le 19 novembre et j'ai un an de plus. A vrai dire ça n'a pas changé grand chose sauf que ce matin j'avais vraiment la flemme d'aller à la salle de gym... Je m'y suis trainé quand même et j'ai fait mon "programme jambes" sans conviction (mais je l'ai quand même fait).
Maintenant j'ai les jambes en coton.
Hier c'était mon anniversaire et aujourd'hui c'est celui de ma femme... ben oui ! 2 scorpions dans le même foyer... Ceci explique peut etre bien des choses(?) je ne sais pas, je suis pas astrologue et je ne consulte pas mon horoscope...
Du coup je me suis fendu d'un petit bouquet de fleurs car ça fait toujours plaisir...
Les autres cadeaux sont tout aussi conventionnels. Une cafetiere italienne (elle se prend pour Balzac en buvant du café toute la journée, sauf qu'elle n'écrit pas la comédie humaine, elle la joue) pour remplacer celle qui s'est démantibulée recemment. Et aussi quelques autres bricoles...
Pour les cadeaux je suis comme pour ce blog... sans inspiration...

vendredi 18 novembre 2005

Apibeurfedé !

Je profite de ma toute puissance de webmaster pour utiliser ton blog afin de te souhaiter un très heureux anniversaire !
Plein de bisous.
Dom & Smab

jeudi 17 novembre 2005

Vive les marmottes

Bon...
Ben pas grand chose de neuf encore ce soir a raconter a mon nombreux lectorat qui me laisse plein de messages et de commentaires sur les choses passionantes dont je cause chaque jour...
J'ai passé une journée fatigante et plutot chiante.
J'ai fini mon dernier polar (le dernier coyote) et j'ai fait une grille de sud o cul (comprend qui peut) niveau débutant.
Rien de très excitant prévu pour demain...
En plus il fait froid.
Des fois je rêve de me réincarner en marmotte pour me pieuter en novembre et me réveiller en avril. ça me permettrait entre autre d'échapper au calvaire des fêtes de fin d'année, aux achats rituels de conneries à offrir ou à bouffer et aux niaiseries qui accompagnent le tout.
Bon sinon demain j'ai 40 ans... je m'en fous... comme de l'an Quarante. Dans ma tête des fois j'ai l'impression d'en avoir 60. Si j'étais une marmotte, j'échapperais aussi à ça.

A poil...

Bon...
Pas grand chose a raconter aujourd'hui (remarquez ça devient une habitude). J'ai repris la gym. J'y étais pas allé depuis plus d'une semaine. C'est dur et en plus je me sens pas motivé. Sur le plan esthétique on peut pas dire que ma derniere scéance d'épilation soit une résussite... Je suis passé du stade yéti au stade crapaud à cause des petits boutons qui accompagnent la repousse de chaque poil. Ca va finir au laser si ça continue, mais vu le pris au cm², ça risque de couter bonbon...
Tiens, je commence par Bon et je fini par bon...
Bon , ben... à la prochaine alors ?

mercredi 16 novembre 2005

Lecture...

Bon...
Au moment ou je commence à écrire ces mots, je ne sais pas de quoi je vais bien pouvoir causer. En général, j'écris le soir comme maintenant, allongé sur mon lit le portable sur les cuisses. Je me dis que l'inspiration viendra comme ça... Je ne prépare pas mon coup.
La derniere fois Dom m'a envoyé un questionnaire. Je n'avais plus qu'a répondre... Jespere que ça permettra aux eventuels lecteurs de me connaitre un peu mieux, moi qui m'entoure d'un halo de mystère...
Mes activités professionelles m'obligent a rester régulierement à la disposition de mon employeur et me conduisent parfois à devoir me rendre sur mon lieu de travail à toute heure du jour ou de la nuit. On appelle ça une astreinte.
Aujourd'hui je finis mon quatrième jour d'astreinte... Je suis un peu crevé... et le téléphone peut encore sonner là, maintenant, ou cette nuit...
Pendant ces périodes mon esprit n'est pas vraiment libre. Je n'ose rien entreprendre de long, j'ai tendance à rester chez moi, sans sortir ne serait ce que dans le jardin...
J'en profite pour me connecter sur le net.
Du coup je n'ai pas grand chose à raconter... j'ai même pas bricolé à la maison...
Ha si, je lis un peu (beaucoup même) des polars de Michael Connely. J'ai fini Los Angeles River il y a trois jours et j'ai commencé Le Dernier Coyote hier. Je vais finir par connaitre son oeuvre complète à celui la ainsi que les plans de Los Angeles en détail (alors que j'y ai jamais mis les pieds).
J'espere que d'ici là Fred Vargas aura ecrit un nouveau bouquin... ça me changera de la lecture en boucle des Harry Potter que je mène en parallèle...
Bon ben voila, j'ai fini par écrire quelque chose...
Comme dirait l'autre : c'est pas parce qu'on n'a rien a dire qu'il faut fermer sa gueule

samedi 12 novembre 2005

Interview...

Dom dit :
Bon, tu vois je commence aussi par bon, lol !
Ça commence à faire quelques semaines qu’on se connaît et il y a toujours plein de choses que tu ne dis pas. Je ne te demande pas de briser ton anonymat, mais parler de ce que tu dis toi-même ne pas arriver à exprimer.
Par exemple :
Quel effet ça te fait de savoir que ton tout jeune blog reçoit des visiteurs d’un peu partout (USA, Suède, Maroc, Portugal, Allemagne, Corée, Angleterre, Suisse, Canada, etc.) ?
Egoïste dit :
Ben honnêtement ça me fait pas grand-chose… Les gens passent peut être la par hasard. Je serai peut être plus sensible à la consultation de mon blog s’il y avait plus de commentaires… C’est un peu comme l’audimat qui donne une approche plus quantitative que qualitative de celles (?) et ceux qui me lisent.
Dom dit :
Dans ce blog, récemment tu disais être un peu déprimé de revenir d’un séjour à Paris. Peux-tu nous décrire ce que tu ressens dans ces moments là ?
Egoïste dit :
Ce que je ressens quand je suis sur Paris ? Un certain sentiment de liberté. Faire ce que j’ai envie sans avoir à me justifier auprès de quelqu’un, bref m’appartenir un peu. Mais ce sentiment est souvent un peu terni par la nécessité de devoir donner signe de vie en téléphonant chez moi et en devant inventer un peu des histoires pour ne pas éveiller les soupçons. Par ailleurs mes escapades sont courtes donc finalement je n’ai pas trop le temps d’en profiter…
Dom dit :
Ça ne t'encourage pas à vouloir renouveler l'expérience plus souvent ?
Egoïste dit :
La question ne se pose pas vraiment en ces termes… Ce qui me manque ce sont les occasions de venir seul sur paris. Elles sont rares et je ne peux pas en inventer à tout bout de champ sous peine d’éveiller les soupçons…
Dom dit :
Pendant ce séjour, tu as passé une soirée avec des potes. T'es-tu senti réellement toi à ce moment ? Avais-tu l'impression de vivre enfin ?
Egoïste dit :
Apres m’être libéré de mes obligations familiales en ayant téléphoné chez moi, oui je me suis senti à moi, mais aussi à mes potes qui me l’ont bien prouvé.
Dom dit :
Pour une autre soirée, tu es allé dans un sauna où tu as fait choux blanc. Qu'espérais-tu y trouver ?
Egoïste dit :
En fait c’est dans un sauna que j’ai eu ma première expérience gay. C’est peut être pour ça que j’ai une tendresse paticulière pour ces lieux chauds et humides où l’on va dans un but précis… Mais c’est vrai que la réalité est souvent autre. Il m’est arrivé de me balader dans des saunas déserts, plutôt froids ou fréquentés par des gens peut être trop jeunes pour s’intéresser à un mec comme moi. Sinon dans un sauna j’aurais plutôt tendance à vouloir rencontrer un beau mec qui a envie de passer un bon moment avec moi si possible après une séance de musculation…. c’était peut être trop demander l’autre soir…
Dom dit :
Pour t'avoir vu en d'abord photo puis en vrai, j'ai été impressionné par ton corps. Tu fais beaucoup de sport, en tout cas bien plus que moi. Mais tu ne sembles pas vraiment satisfait des résultats. Pourtant, il n'y a pas grand-chose à jeter, mais je m'égare…
Cette quête de l'apparence du corps est-t-elle si importante que cela ?
Egoïste dit :
Heu. Merci en tout cas… C’est vrai que j’attache beaucoup d’importance à l’apparence du corps chez l’homme. En fait je trouve ça très beau un corps de beau mec. Mais je suis bien conscient que les images qu’on nous sert partout dans les pubs ou sur le net correspondent souvent à quelque chose d’inaccessible…
En ce qui me concerne mon opinion de mon corps est variable. Je suis parfois narcissique au point de me prendre en photo et de publier le tout sur le net et des fois je trouve que ça ne vaut vraiment pas le détour. Je suis un peu complexé par la mauvaise qualité de ma peau (acné rebelle) et des poils qui me poussent sur le dos et les épaules. Alors j’essaie de compenser par la musculation histoire de décider au moins de l’aspect de ma silhouette.
Dom dit :
Est-ce une façon de cacher et/ou de rechercher autre chose ?
Egoïste dit :
Je ne cherche pas à cacher quelque chose en tachant d’améliorer le dessin de mon corps, au contraire… C’est vrai que ça me fait bien plaisir quand un internaute sur un chat me contacte en me disant que je lui plait beaucoup. Ca me permet de me donner une image positive de moi-même à travers le regard des autres… Mais quand certaines personnes me font une remarque moins flatteuse ça me touche aussi et ça remet tout en cause.
Dom dit :
Bon (tiens, encore), parlons sexualité. J'imagine ton irrésistible sourire en coin et tes sourcils lever qui doivent tant plaire… En tout cas, moi j'aime bien.
Tu pratiques beaucoup, de part ta situation, les plaisirs solitaires. Justement à cause de ta situation, trouves-tu cela comme normal ou bien ressens-tu une sorte de culpabilité ou bien encore une sorte d'injustice ?
Egoïste dit :
Plaisirs solitaires… non, pas de culpabilité c’est peut être ce qui me permet de tenir… C’est vrai que je préfèrerais avoir des plaisirs plus souvent partagés. Mais même dans un couple actif la notion de plaisir solitaire ne me dérange pas…
Dom dit :
Peux-tu nous décrire le mec qui te ferait craquer ?
Egoïste dit :
Sur le plan physique je kiffe grave sur les mecs musclés (mais pas trop) et imberbes. Les dieux du stade par exemple… J’aime bien aussi les Blacks…
Dom dit :
Si tu le pouvais, quel type de relation aimerais-tu avoir avec un mec ? Une relation suivie, une succession de plans riches et variés ou bien un peu des deux ?
Egoïste dit :
Les deux c’est pas mal… Le couple que j’ai rencontré à paris me semble allier les deux avantages. Ceux d’une vie en couple avec ce que ça représente sur le plan affectif agrémentée parfois d’extras. J’espère que j’ai été un bon extra pour eux…
Dom dit :
Tu as des enfants. On ne parlera pas d'eux plus que ça. Mais toi, parles nous de ce qu'ils t'apportent, tu m'as dit un jour qu'ils étaient ta plus belle réussite. Raconte-nous monsieur Papa.
Egoïste dit :
Ça pourrait être long. Pour résumer je considère que ma vie de couple est un échec total tant sur le plan affectif que sur le plan sexuel. Je préfère ne pas m’étendre sur le sujet… Mais au milieu de ce champ de ruines il y a les enfants… et là… je ne regrette rien. Quand ils étaient bébés c’est moi qui me levait la nuit pour leur donner leurs biberons. Plus tard c’est aussi moi qui allais leur lire leurs histoires avant d’aller dormir. Maintenant c’est encore moi qui passe dans leur chambre pour leur faire un bisou avant qu’ils ne s’endorment… Je les regarde grandir et c’est probablement le plus beau cadeau que la vie puisse me faire…. (sniffffff !)
Dom dit :
Pour finir, je voudrais juste te dire, ou bien te redire, que je suis très heureux de t'avoir retrouvé après la disparition de Gilles, t'avoir rencontré en vrai m'a aussi beaucoup impressionné. Pour tout cela je te remercie infiniment.

vendredi 11 novembre 2005

Spleen (?)

Bon...
Depuis quelques jours ça va pas trop fort. J'ai pas la frite, pas la pêche pas le moral quoi. Ça me tombe dessus comme ça sans trop prévenir. Je ne ressens aucun plaisir ni dans mon boulot ni dans ma vie de famille. Tout m'agace et rien ne semble marcher. C'est un peu comme un lendemain de fête, un retour de vacances... je suis rentré de Paris il y a quelques jours et, par contraste ma vie de tous les jours me parait bien terne cette brève escapade ravive ma frustration de tous les jours. Du coup je n'ai envie de rien. Pas de sport depuis une semaine... je me traîne de la maison au boulot et du boulot a la maison. Si je m'écoutais je passerais la journée au lit dormir... Je discute avec mes cyberpotes sur le chat mais je réponds un peu par monosyllabe au risque de paraître grossier... J'ai du mal a me livrer a moi même et aux autres.... Je crois que je m'ennuie...pas d'objectif précis ou motivant en vue, pas de réelle vie affective, pas du tout de vie sexuelle conjugale depuis des années.... ce sentiment de passer a côté des choses essentielles de la vie, d'avoir tout raté et de n'avoir plus tard que des regrets à formuler...
Je me réfugie un peu dans la lecture ce qui me transporte dans un autre monde et me permet d'oublier un peu le mien.
Je sais, je dois paraître bien plaintif. Je ne suis pas malade, je ne vis pas avec le RMI, ça pourrait vraiment être pire...
Je disais que j'avais l'impression d'avoir le cul entre deux chaises... des fois je m'assoies sur l'une ou sur l'autre mais des fois je tombe...

jeudi 10 novembre 2005

Hé bien voila

Je suis revenu d’une courte virée à Paris.
Sous prétexte d’un congrès où je n’ai fait que quelques brèves apparitions j’ai passé deux jours (et deux nuits) à Paris.
J’y ai rencontré le premier soir un couple de cyber potes installés (comme par hasard) à deux pas de l’hôtel. C’était sympa, assez chaud et plutôt tendre. J’espère que j’ai été à la hauteur et je regrette un peu de ne pas avoir répondu à leur proposition de remettre ça le lendemain soir. J’ai préféré aller dans un sauna ouvert tout récemment sur paris ou je n’ai finalement passé que 2 heures, en plus pour ne vraiment rien y faire… belle déception mais finalement c’est bien fait pour moi, c’est pas la première fois que ça m’arrive. Mais je pense que c’est la dernière fois. Finalement j’ai fini la soirée seul dans mon lit en lisant un polar et en regardant d’un œil distrait la super-méga-production de France 2 (je sais pas où ils vont chercher tout ça, mais cette histoire de malédiction ne semble pas s’être arrêtée ,à la 13eme génération, et semble poursuivre nos dirigeants encore a l’heure actuelle.
Bon sinon rien de neuf j’ai repris le train train quotidien et je me sens un peu déprimé.

jeudi 3 novembre 2005

Paris Gay

Bon.
Encore une journée ordinaire aujourd’hui.
Pas grand-chose à raconter sinon que j’ai encore fait chou blanc pour l’épilation. Cette fois pas moyen de trouver une place pour me garer. Je sais, c’est une bien mauvaise excuse mais c’est comme ça. Je tacherai d’y aller demain…
En plus dans quelques jours je dois aller à Paris. Je crois bien que je vais en profiter pour y goûter ce que la vie de tous les jours m’empêche de réaliser.
J’ai deux nuits à y passer. Alors je prépare le terrain, je surfe sur paris gay pour repérer le ou les endroits qui me permettront de combler le vide charnel qui rythme mon quotidien.
On verra bien. Mon sauna favori a cramé récemment. Tant mieux car finalement j’en revenais toujours déçu. Un autre a ouvert pas très loin… j’irais bien voir ça, et puis, ça changera.
Durant les deux heures de train entre chez moi et Paris le Monsieur tout le monde se transformera comme le Dr Jeckyl en Mr Hyde… Je quitterai le domicile familial pour une plongée brève de l’autre coté de mon existence. Je ferai cohabiter la culpabilité avec le désir, l’angoisse d’être découvert avec le plaisir de la découverte…
Enfin, comme ça j’aurai peut être des choses a raconter.

mercredi 2 novembre 2005

Rien

Bon… ben qu’est ce que j’ai fait aujourd’hui ? Me suis levé comme d’hab au son du réveil. Petit déjeuner comme d’hab (chocolat au lait + madeleines) en écoutant France Inter , comme d’hab. ha non ce matin y’avait pas Jean Marc Sylvestre et son hymne quotidien ultralibéral, ( Z’ai cru voir un gros billet ! ) ça nous a fait des vacances… Pis je suis parti dans ma voiture pourrie, heureux de savoir qu’il n’y avait pas trop de bouchons sur le périphérique parisien (j’habite en province). Suis arrivé sur mon lieu de travail vers 7h30 puis suis parti vers 17heures. J’y ai fait quoi ? Ben je ne le dirai pas, un jour peut être que je dirai ce que je fais comme métier… Je suis passé voir mon salon de torture favori histoire de me faire provisoirement virer les poils qui poussent là où je veux pas. Mais bon fallait attendre alors j’ai laissé tomber. Je tenterai une autre fois… Je suis donc rentré chez moi… y’avait personne. J’ai été tranquille heuuu… 15 minutes. Ensuite tout le monde a débarqué (femme et enfants), m’obligeant à couper trop vite ma causerie quotidienne avec Dom… Voila. Ha j’ai bouloté la dernière poire du jardin. Si les flics me demandent ce que j’ai fait le jour des morts, je pourrai les envoyer voir sur le blog… A part ça. Rien.

mardi 1 novembre 2005

Double vie

Bon… il n’est pas loin de 22 heures. Je suis encore une fois assis dans mon lit dos au mur avec le portable qui ronronne sur mes cuisses. En bas ma petite famille regarde un navet a la télé… j’entend les bruits du dit navet déformés par la cage d’escalier. J’entends aussi les bruits dans la rue des gamins qui sonnent pour récupérer des bonbons pour Halloween… Puis je me connecte comme chaque soir quand je peux sur MSN, histoire de causer à des cyber potes . Quelques mots à Fred. Pas d’autre connaissance en vue. Je me dis que j’ai une drôle de vie… Je suis gay (ou peu être bi ?) mais je vis depuis 15 ans avec femme et enfants… Pas de relations avec ma femme depuis….je ne sais plus quand. Je ne dois plus lui plaire alors je me retourne vers mes premières tendances, celles que j’ai voulu étouffer en tentant de mener une vie hétéro. Pas de regret cependant grâce aux enfants… Pour rendre ce désert sexuel vivable, je me construis quelques oasis… virtuels le plus souvent, réels beaucoup plus rarement…je me désape parfois devant une webcam ou je mets des photos de moi sur des chat gay. Le plaisir de l’exhibition. Le plaisir de plaire sur le net à défaut de plaire dans la vraie vie .Parfois aussi je profite d’un déplacement pour rencontrer un contact pris sur le net ou pour descendre dans un sauna gay. Le plaisir est grand, mais rien à voir cependant avec celui qu’on doit éprouver en faisant l’amour avec celui qu’on aime… Entre ces deux vies il y a l’ordinateur. Celui qui ouvre une fenêtre sur l’autre monde, celui qui au début m’a permis de mater les photos que l’on ne trouvait que dans la presse gay, puis celui qui m’a permis de causer avec d’autres mecs, puis celui qui m’a permis de voir et de montrer, et enfin celui qui me permet aujourd’hui de bloguer. Il est 22h45. Le navet est fini. Les enfants montent se brosser les dents et viennent me faire un bisou en guise de bonsoir… J’ai parfois l’impression d’avoir le cul entre deux vies comme d’autres l’ont entre deux chaises…

Propulsé par DotClear