Journal d'un Egoïste

Calendrier

« juin 2006 »
lunmarmerjeuvensamdim
1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930

Syndication

jeudi 29 juin 2006

De feuille en feuille...

bon...
28 juin
Une semaine que j'ai rien écrit et encore je n'ai toujours pas posté le bilet du 21 juin.
A vrai dire, j'ai pas grand chose à raconter. Juste histoire de donner signe de vie.
Les longues soirées d'été sont consacrée à la contemplation du jardin (et à son arrosage) et à la rêverie allongé dans un hamac en s'enivrant des odeurs du tilleul en fleurs tout bourdonnant d'abeilles et du chevrefeuille...
Les blogs et les arbres ont un cycle inversé. En été les premiers se dépeuplent de leur billets alors que les autres affichent fièrement leur feuillage...
Vive l'été...

Motivation...

Bon...
21 juin. Le jour le plus long parait-il sauf que ce soir les nuages sont de la partie comme souvent. Je ne suis pas allé trainer en ville à la recherche de quelque orchestre. Je n'entend même pas les bouffées sonores qui parviennent parfois du fond de la rue. J'ai repris le travail lundi. C'est fou comme je peux changer quand je suis en congés. J'ai l'esprit plus libre, je suis plus entreprenant, je fais plus attention à moi et à mes proches. Des que je reprend, je vois se former une sorte d'écran opaque entre moi et les choses. Je vais avoir du mal à terminer le chantier de peinture entamé la semaine dernière... il me tombe une sorte d'inhibition qui rend les choses difficiles et pénibles à faire... même écrire ce billet insipide est difficile...
Vivement que je sois à nouveau dans le bain...

mercredi 14 juin 2006

Monocouche, mon oeil...

Bon...
3eme jour de congés.
Fait toujours aussi chaud... Me suis levé tôt pour déposer mon gamin a l'école (l'autre commençait plus tard). Comme la gym ouvrait pas avant 9h et demie, j'ai trainé dans le jardin... J'ai replanté quelques graines de ci de là. Des graines qui trainent dans leur sachet depuis des lustres en attendant que le prince charmant ne vienne les réveiller.
Le matin le jardin est agréable. Il n'y fait pas trop chaud et certaines fleurs exhalent leur parfum (notament le chevrefeuille et les seringats). J'ai trouvé quelques fraises des bois... hummmm.
Ensuite suis allé à la gym (ce coup ci c'étaient les jambes) puis j'ai repris mon passionant travail de peinture de salle de bain. Premiere couche sur le plafond dont une partie s'est décollée (la peinture hein ! pas le plafond) alors qu'hier je m'étais à moitié asphyxié en mettant un primaire d'accrochage qui accroche que dalle). Le reste de la peinture a tenu. j'espère que tout ça disparaitra sous la deuxieme couche (au fait les monocouches c'est comme les big macs une seule ne suffit jamais).
Sinon j'ai commencé à mettre de la sous couche sur les murs en attendant de pouvoir appliquer un enduit à la chaux qui sera du tonerre...
Mes parents débarquent demain... J'aurais jamais le temps de terminer mes travaux avant la fin de la semaine.

mardi 13 juin 2006

Traces blanches...

Bon...
On est le 13.
Deuxieme jour de congés.
Je me suis levé vers 8 heures. J'ai déposé les gamins à l'école (j'adore déposer les gamins à l'école quand je suis en congés). J'ai enfourché mon vélo pour aller à la gym. De retour chez moi, j'ai repris les travaux de refection de la salle de bains. J'ai lessivé les murs et me suis rendu compte que le produit utilisé pour boucher les fissures utilisé la veille était vraiment pas top...
J'ai même pas mis les pieds dans le jardin car il faisait trop chaud...
Ensuite (apres manger) suis allé à Leroy Merlin pour acheter de la peinture pour plafond et un produit à mettre sur ledit plafond car celui ci est "poudreux" c'est à dire qu'il laisse une trace de "farine" quand on passe la main dessus et on a les doigts tout blancs. Résultat : quand tu mets de la peinture la dessus elle colle mal au support et retombe comme une crêpe juste après avoir séché... Bref, j'ai tartiné cette espèce de produit puant (ça sentait la colle) sur ce putain de plafond. Ca colle bien les doigts... demain je tâche de le peindre et on en parle plus. Car ensuite il y a les murs...
J'ai quand même aussi arrosé le jardin ce soir...

lundi 12 juin 2006

Chaleur...

Bon...
C'est lété. Il a fallu le temps mais ça nous tombe sur le nez presque du jour au lendemain. Environ 31°C à l'ombre je vous dis pas au soleil, je vous dis encore moins dans les voitures.
Quand je pense que la semaine derniere il gelait presque... On se plaint tout le temps... Enfin moi j'aurais tort de me plaindre car j'ai eu la bonne idée de poser une semaine de congés. J'en ai profiter pour retourner a la gym... Mais vu la température on se transforme vite en masse musculeuse, veineuse et luisante (rhâââ!!!) ou en motte de beurre fondante, malodorante et dégoulinante...
J'ai plein de trucs à faire comme d'habitude et j'en ferai pas la moitié, comme d'habitude. Je me suis attaqué à l'extermination d'un bosquet de laurier sauce au fond du jardin qui commençait à devenir envahissant. Pour ma part, je suis prêt à fournir en court bouillon et en couronnes de lauriers toutes les cuisines et olympiades du systeme solaire...
J'ai aussi des peintures à faire dans notre nouvelle salle de bain mais faut faire plein de réparations sur le mur qui est abîmé. J'ai donc rebouché des fissures et tartiné copieusement les murs d'enduit de lissage...
En plus à partir de jeudi, visite familliale. Va faloir que je nettoie une fois de plus l'autre salle de bain plus les chiottes plus le reste...
Bon j'y retourne comme dirait Dom...
Ps: faut aussi que je tienne une promesse... un book de photos de sous vetements made in egoiste & Co

jeudi 8 juin 2006

Délire bucolique...

Bon...
Silence absolu depuis quelques jours... normal je travaillais et je n'avais pas trop de temps pour raconter les extraordinaires aventures que me reserve ma vie quotidienne.
Je remarque que je suis pas le seul à déserter les blogs... certains de ceux où j'ai coutume de me rendre sont désespérement silencieux depuis quelques jours... Le retour du beau temps n'y est propablement pas étranger...
En ce qui me concerne ben rien de spécial à raconter. Train train quotidien. Je m'évade régulièrement dans le jardin pour arroser ou désherber ou regarder pousser mes plants de tomate ou de courgettes (des rondes seulement afin de ne pas être tenté par des formes plus allongées).
Le jardin revêt en cette saison un je ne sais quoi de sexuel. Des roses qui exhalent un parfum voluptueux en laissant tomber un à un tous leurs pétales dans un streap tease végétal, des insectes divers et variés qui s'accouplent partout en vacquant à leur occupations quotidiennes, des chattes en chaleur qui dans la nuit poussent des feulements enfiévrés et des rossignols mâles vrillent l'air du soir dans un concert destiné à attirer les belles.... (Les gais rossignols sont-ils parfois gay ?).
Il ya quelques années le festival des jardins de Chaumont sur Loire avait fait de l'érotisme son thême principal...
C'était donc vrai....

vendredi 2 juin 2006

Dans son habit noir...

Bon...
Depuis longtemps j'attendais qu'il aparaisse.
Puis Samedi après midi je l'ai croisé en allant faire des courses à Carrefour, Je l'ai reconnu, dans son habit noir.
J'ai tendu ma main vers lui puis je l'ai enmené avec moi.
Samedi soir il est devenu mon compagnon.
J'ai écarté son habit noir et je me suis plongé dedans, avidement.
Comme à chaque fois le charme a agit.
Comme à chaque fois, j'ai essayé de résister de faire durer le plaisir le plus longtemps possible.
Comme à chaque fois j'ai fini par me laisser aller de longues heures en sa compagnie, captivé par son charme, me reveillant le matin avec la gueule de bois pour en avoir trop abusé.
Comme à chaque fois j'ai succombé au plaisir trop bref de la fin.
Hier soir j'ai refermé l'habit noir.
Quand ressentirais-je le même enthousiasme à le rencontrer, le même plaisir à le découvrir ?
Hier soir j'ai fini la lecture du dernier livre de Fred Vargas
Dans les bois Eternels...

fredvargas

Propulsé par DotClear