Journal d'un Egoïste

Calendrier

« octobre 2017
lunmarmerjeuvensamdim
1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031

Syndication

< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 >

mercredi 8 novembre 2006

! Info !

Ca ne va rien changer au déréglement climatique, mais je vous informe que les trackbacks sont désormais fermés sur ce blog.
Les vendeurs de pillules bleues peuvent aller se faire voir ailleurs, na !

mardi 7 novembre 2006

Tendances refoulées...

Bon...
Ben dis donc...
J'ai ouvert mon blog hier soir, vu que mon boulot m'a tenu deux ou trois jours éloigné du net et de ses turpitudes...
12 commentaires sur un billet... si je m'attendais à ça... et pourtant y avait pas de photos...
La question était de savoir si je devais continuer comme ça, à vivre une existence un peu schizophrène, faisant cohabiter deux personnages, celui du père de famille d'un côté, celui d'un homosexuel frustré se défoulant sur le net par plans cam interposés de l'autre... en fait ce n'étais pas vraiment une question, vu que j'expliquais de pas pouvoir ou ne pas vouloir chosir entre les deux situations, car je ne pouvais choisir l'une sans renoncer ou perdre une grande partie de l'autre...
Les remarques furent nombreuses... et je remercie leurs auteurs d'avoir pris le temps de les écrire...
Que va t il en sortir ? Probblement pas grand chose car je n'ai pas le courage ou l'envie ou le cran de dire à ma femme, mes enfants, ma famille, mes collègues de travail que j'ai une double vie, le plus souvent "cyber" mais quelquefois plus "réèlle". D'une certaine façon, je suis enfermé dans un mensonge que j'ai commencé à me faire à moi même et que j'ai continué à faire aux autres. D'une autre façon, je ne suis pas malheureux au point de vouloir sortir de ce mensonge... Probablement ne suis je pas suffisament homo pour que ma situation actuelle me paraisse à ce point insupportable... Comme le dit si joliment Haysi, je recherche peut-être à la fois le beurre l'argent du beurre et le cul du crémier. Mais je suis lucide et je sais que c'est impossible. Je suis frustré et assez d'accord pour dire que dans mon cas l'usage du cyber sex en est un bon symptôme. Mais là aussi je relativise. Par contre sans vouloir faire de la délation je tiens à préciser que ce n'est pas moi qui me suis éloigné de ma femme mais le contraire. Un refus régulier, puis permanent, de mes avances m'a conduit à en conclure qu'elle ne voulait plus de moi sur le plan sexuel. Je ne m'étendrai pas ici sur le pourquoi du comment car je ne le connais pas vraiment et que de toute façons ce n'est pas sa vie que je raconte ici mais la mienne. Mais je pense que le fait de ne pas me sentir désiré m'a ramené à mes premières "tendances", celles que j'avais "refoulées" quelques années plus tôt. C'est totalement par hasard, alors que j'étais en transit à Limoges, que mes pas m'on conduit devant un sauna gay. C'est là que j'ai eu ma première vraie expérience avec un mec. Une fois le rubicond franchi et comme cela m'avait (malheureusement?) plu, je n'ai pas vraiment arreté de rencontrer furtivement des mecs et de continuer sur le net à entretenir des relations suivies avec certains d'entre eux... Ma femme n'est pas au courrant, même si elle doit se douter de quelquechose puisqu'elle me lance régulièrement à la figure que je dois être homo... ce à quoi je lui répond qu'elle ne me donne guère l'occasion de lui prouver le contraire...

vendredi 3 novembre 2006

Pas de "Bon" aujourd'hui...

Hier soir plan cam.
J'ai trouvé sur un site expres pour ça... et j'ai tendance à y passer parfois un peu trop de temps...
Je remplace ma vie sexuelle inexitante par une cybersexualité plus "active". Le site que j'affectionne me permet de regarder 4 personnes en même temps de me montrer (quand j'en ai envie) à tous les occupants du chat. On finit souvent par retrouver les mêmes têtes (et les mêmes queues). Mais parfois de vraies conversations s'installent. J'ai l'impression que dans le monde homo (mais vous me démentirez peut être) et surtout dans le monde "cyber" homo on met souvent la charrue avant les boeufs. Ainsi les premiers contacts sont souvent des plans cam. Ensuite, des fois le mec s'en va sans dire ni merci ni merde, mais parfois la conversation s'installe et on va plus au fond des choses...
L'autre soir, apres une plan cam banal (mais chaud) j'ai eu une longue conversation avec un mec. Passées les banalités d'usages, je lui apprend que je suis marié que j'ai des enfants et que ma vie "gay" est plus virtuelle que réelle. Mon interlocuteur m'explique que je devrais vivre ma vie pour moi, ne pas me brider et peut être envisager de changer complètement de mode de vie. On parle de divorce, de mecs qui ont tout plaqué pour vivre "leur" vie et pour lesquels tout s'est bien passé etc... J'ai eu du mal à lui faire comprendre que pour moi ce choix était impossible. Je suis entre les deux. Une partie de moi est dans cette vie virtuelle, se partageant entre ce blog, des chats sur MSN ou sur d'autres sites (gay, cam etc...). L'autre est dans la vie réelle, celle de la famille, de mon travail, de mes enfants... Renoncer à cet "autre moi" me parait impossible, comme il m'est impossible de me couper en 2.
Je ne pense pas être le seul à être dans cette situation... j'ai l'impression que cela étonne et fascine en même temps les "homos assumés". Ils semblent nous prendre un peu en pitié et nous conseillent souvent de "tout plaquer et de vivre notre vie"... plus difficile à dire qu'à faire... et le souhaite-t-on vraiment ?

jeudi 2 novembre 2006

La vie continue...

Bon...
1er novembre. Un jour férié suspendu dans une semaine de travail...
Le temps s'est mis de saison et la douceur presque estivale de la fin octobre a fait place à un temps ensoleillé mais plutôt frisquet et venteux. Les fleurs du jardin qui jouaient les prolongations risquent de s'en trouver très surprises.
L'autre jour, j'ai tondu le gazon qui avait poussé comme en plein mois de Mai. Mes activités jardinières sont plutôt rares en ce moment et je passe plus de temps devant l'ordinateur que derrière la tondeuse ou le râteau...
Ce matin, je suis allé à Carrefour pour y acheter une douille électrique histoire de remplacer celle en plastique qui s'est cassée quand j'ai voulu changer une ampoule. Le rayon bricolage de la grande surface propose force prises multiples et interrupteurs, mais de douille, point. Par contre, il y a des ampoules de toutes les sortes. Un peu comme si on vendait du café sans vendre les filtres... Du coup j'ai acheté un polar, une paire de chaussures, et 2 brosses à dents ainsi qu'un gel douche pour le sport.
Rentré chez moi, j'ai un peu dégagé la véranda qui doit enfin être bientôt aménagée. Il y trainait des objets oubliés, souvenirs de l'été passé. J'ai trouvé des articles de plage, j'ai rentré le barbecue, etc...
J'ai aussi réparé un robinet d'eau chaude et préparé une conserve de foie gras (acheté depuis janvier dernier et qui se les gelait au congèle depuis...)
J'ai aussi fait un peu travailler les enfants qui sont en vacance et qui veulent pas bosser.
Demain je reprend le boulot...

mercredi 25 octobre 2006

Plein de ressource !

Bon.
Déja le 24 octobre ?
J'ai une de ces flemmes...
Pas grand chose à raconter du coup pas de billet passionant...
Aujourd'hui c'est pareil mais faut bien que je meuble un peu.
J'ai pris mon après midi avec pour objectif de me défoncer (ho ça va hein!) à la gym. Du coup j'y suis resté une petite heure. Rien dans les bras aujourd'hui, une vraie loque. Du coup je suis rentré chez moi m'écrouler devant la télé. La chaine parlementaire a rapidement eu raison de ma vigilance et je me suis assoupi devant les questions léchage de cul des parlementaires de l'UMP au gouvernement.
Quand j'étais plus jeune, j'allais souvent passer quelques jours à Paris et une fois je suis allé assister aux débats de l'Assemblée Nationale. On poireautait une heure au moins pour rentrer dans le poulailler qui domine l'hémicycle et pour voir en chair et en os les députés et autres ministres. A l'époque c'était dans les années 80, avec Pierre Mauroy comme premier ministre... Ca me rajeunit pas tout ça...
Maintenant, quand je vais a Paris (j'y vais moins souvent), je fréquente d'autres lieux que l'Assemblée Nationale. Il y fait plus chaud, plus humide et le costard cravate n'y est pas franchement de rigueur...
Tiens, j'ai trouvé quelque chose à raconter...
On a parfois des ressources insoupçonnées...

vendredi 20 octobre 2006

Des chiffres...

J'y pense depuis ce matin mais c'est seulement maintenant que je trouve le temps de le faire.
Donc, comme Julien le demandait dans son billet anniversaire, voici, depuis un an que son blog existe, tous les chiffres et autres menus renseignements sur sa fréquentation :

chiffre1

chiffre2

chiffre3

chiffre4

chiffre5

chiffre6

chiffre7

chiffre8

chiffre9

Ajoutons quelques 293 commentaires et 107 billets (les miens compris).
Pour quelqu'un qui n'a rien à dire c'est plutôt pas mal, non ?
En tout cas ça me fait très plaisir de te compter parmis mes amis, na !

(c'est mon prénom)

Bon...
On est le 19 octobre et demain c'est le premier anniversaire de ce blog.
Les anniversaires sont souvent l'occasion de faire des bilans. Je charge Dom, maître céans de faire le bilan statistique de la chose (nombre de billets écrits, de commentaires laissés, de requêtes bloguesques ayant fait atterrir les requérants sur ce blog, nombre de demandes en mariages reçues par Dom et non transmises (il se les garde, je le sais).
Mon bilan perso reste à définir. Je n'ai pas, contrairement à certains blogueurs, de traumatisme familial ou personnel qui ferait de mon blog une sorte d'exutoire ou de chambre de psychanalyse, générant parfois des billets sublimes et émouvants.
Je n'ai pas de réel talent pour écrire et j'ai du mal à exprimer facilement mes sentiments, je ne suis pas tres démonstratif (dans la vie réelle non plus). Bref, je me trouve assez chiant à lire. Ma vie étant plutot ordinaire, partagée entre boulot et famille, et comme je m'interdit le plus souvent de parler de l'un comme de l'autre, ça limite pas mal les sujets de mes billets. Je raconte donc ma vie personnelle, mes histoires de bricolage, de jardinage, de sport et mes rares excursions sexuelles dans paris ou dans les dunes naturistes des plages méditerranéennes.
Pourtant, ce blog me fait du bien. Il ne me sauve pas la vie et n'éclaire pas d'un jour nouveau mon existence, mais bon, j'aime bien. Mon seul plaisir, finalement, étant de lire les commentaires laissés par les lecteurs et de mater les photos de ce corps sublime que la nature m'a donné, ou plutôt que je me suis donné et que je dévoile parfois (je suis modeste et pas narcissique pour un sou hein ?).
Mon problème, c'est que je suis assis le cul entre 2 chaises, ni homo ni hétéro, devant gérer ma vie familiale et mes envies rarement assouvies de relation (sexuelle mais pas seulement) avec des mecs. Ce blog ne me permet pas bien sur de régler ce problème.
Mon autre angoisse est celle d'être reconnu par quelqu'un qui me lirait par hasard ou par l'intermédiaire de quelqu'un qui connaît quelqu'un qui connaît quelqu'un etc... C'et pour ça que j'hésite à parler de mon boulot et à montrer mon visage (qui vaut moins le détour que le reste soi dit en passant). C'est dommage, car ça me donnerait des sujets de billets plus variés... Il faudra que j'y réfléchisse.
Demain donc "j'ai" un an. Je me souviens pas de mon premier anniversaire, autant que je me rappelle de celui-ci.
Pour finir (c'est long hein ?) merci à Dom qui m'a poussé à écrire ce blog et qui l'a mis en page, merci à ceux qui me lisent, et, merci à tous ceux qui laissent des commentaires.

Julien (c'est mon prénom)

dimanche 15 octobre 2006

101 !

Bon...
On est le vendredi 13 octobre. Je suis pas superstitieux, j'ai pas joué au loto, je me suis pas fait écraser en voiture (mais la journée n'est pas finie).
J'ai appris que j''avais dépassé les 101 billets sur ce blog. Ca me rapelle mon enfance à cause du dessin animé de Dysney, les 1O1 dalmatiens. Je crois que c'est celui que je préfère, même si je suis pas un fan de Dysney, et c'est le premier que j'ai acheté en cassette vidéo pour le montrer à mes gamins il y a dejà... 11 ans (!) C'est probablement le premier que j'ai vu au cinéma. Ceci explique cela...

dalmacien

Sinon, on est veille de ouiquende et c'est bien car j'ai pas arrété de bosser depuis 15 jours et je suis crevé. Demain je tache de retourner à la gym car j'y suis pas allé depuis 15 jours. Je vais me ramollir si ça continue...

samedi 14 octobre 2006

Gogolerie...

gogolerie

Bon, en fait tu n'es que le 7ème de la liste. Mais quand même, entre gogole qui affiche portenawak dans ses résultats et les andouilles qui font de telles recherches, ça craind du boudin moi j'dis !

Dom

PS1 : C'est juste un p'tit billet en attendant qu'Egoïste nous en offre un superbe pour l'anniversaire de son blog.
PS2 : Si c'est pas un appel du pied je jette l'éponge, lol !
PS3 : Vous pouvez même bombarder de commentaires pour qu'on puisse voir une belle image des fois que ça marche...

mercredi 11 octobre 2006

J'écris, tu écris, il écrit...

Bon...
On est le 11 octobre.
Curieusement, je trouve dans mon blog un petit mot de Dom, me signalant que j'en suis au 101eme billet. En un an ça fait 2 billets par semaine en moyenne. Je vois aussi une requete google qui suscite 3 commentaires alors que le billet précédent n'en provoque aucun...
Dans son dernier bilet Dom explique les raisons de son blog. La solitude, la souffrance, le malaise et l'envie d'éjecter hors de soi tout un tas de sentiments négatifs. C'est fou comme les accidents de la vie font parfois écrire des choses sublimes à ceux qui en sont victime. Alors que ceux qui nagent dans le bonheur n'écriraient que des trucs insipides ou bien n'écriraient rien du tout.
J'ai lu hier les derniers billets du blog de Ron sur son frère psychotique, sur ses parents violents, sur les monstres qu'il a croisés au cours de son existence.
J'ai du mal à me positionner par raport à ça. Je ne suis ni heureux ni malheureux. Je suis frustré, en manque d'amour (physique et sentimental), stressé par mon boulot.
Mais je n'ai pas vécu les expériences douloureuses, les deuils, les agressions physiques ou verbales qui vous cassent en mille morceaux et dont vous vous remettez tant bien que mal en produisant dans vos ecrits les étincelles, les perles ou les pépites qu'on lit parfois sans savoir combien cela vous a côuté de les écrire.

mardi 10 octobre 2006

Trop drôle...

A prendre au second degré, mais franchement faut vraiment avoir les idées tordues pour chercher ça :

gogolerie

PS : au fait Egoïste, ton prochain billet sera le 101e !

lundi 9 octobre 2006

Je n'ai pas eu le temps...

Bon...
On est 9 octobe et je n'ai toujours rien écrit sur ce blog depuis le 3. J'ai pas eu vraiment le temps. Trop de travail ces jours ci, trop souvent dérangé, trop peu l'esprit tranquille pour pouvoir disserter de tout (surtout) de rien sur le blog. Il fait beau et je n'ai même pas pu sortir. Pourtant il y a des tonnes de champignons qui poussent dans la foret et une petite balade dans les sous bois avec les enfants serait bienvenue, histoire de leur rappeler le plaisir qu'ils avaient il y a quelques années de chercher et de trouver des champignons.
En ce moment ce sont les cèpes qui poussent partout semble-t-il, il n'y a qu'a se baisser pour les ramasser...
Je n'ai pas eu le temps d'aller faire du sport, mon dernier passage en salle date de plus d'une semaine.
Je n'ai pas eu le temps de m'occuper de mon jardin.
Je n'ai que le temps d'aller au boulot le matin, d'en revenir le soir en espérant en plus ne pas devoir y retourner la nuit.

mercredi 4 octobre 2006

Qui va gagner ?

Bon.
On est le 3 otobre.
J'avais écrit hier un texte mais je l'ai trouvé nul alors je l'ai définitivement effacé.
Peut être que celui là aussi va trainer sur le "bureau" de mon ordinateur et qu'il finira vaporisé dans le cosmos virtuel de l'ordinateur.
En fait j'ai aussi peu de choses à dire qu'hier. J'ai pu admirer sur son blog, les cicatrices de Dom, témoin de de ses nombreux passages entre les mains d'un chirurgien spécialiste en hernies discales et autres sciatiques. Une cicatrice par an depuis 3 ans. Ca me fait penser au pare brise de mes voitures du temps de la vignette auto. Comme je ne les arrachais pas il en trainait 5 ou 6 ce qui pemrettait grosso modo de savoir l'âge de la voiture. Et puis M fabius, alors ministre de l'économie a décidé de supprimer les vignettes auto. Du coup, plus moyen de me souvenir de l'âge de ma voitre, c'est con hein ?
A propos de Fabius, il apparait donc comme l'un des candidats à la candidature PS en compagnie de Ségolène et de DSK. Après Jospin, Lang jette l'éponge. Je suis dubitatif devant les chances de victoire du PS à la prochaine présidentielle. Je me demande bien comment le PS va parvenir à arrêter la locomotive Sarko. Le salut viendra peut être de Chirac qui trouvera peut être d'ici là une (nouvelle) combine pour plomber celui qui, en visite aux Etats Unis, est venu critiquer la position du pays qu'il était censé représenter.
Bon va falloir que je pense à écrire sur autre choses que la politique mais l'année à venir risque d'en donner beaucoup l'occasion...

vendredi 29 septembre 2006

Il ne sera pas là...

28 septembre
Si j'étais Louis XVI ecrivant son journal un certain 14 juillet 1789 j'écrirais "rien".
Mais comme je commence à savoir causer même quand j'ai rien à dire, j'ecris quand même un peu.
Ainsi "il" ne se présentera pas à la candidature. Il a probablement raison et certainement peur de se prendre une veste de la part des militants de son parti qui s'apprètent (un peu comme les papillons de nuit) à se jeter corps et âme dans la lumière des projecteurs qui éclairent Ségolène. Jospin est un honnête homme. Pas d'histoire politico judiciaire qui traine ça et là, pas de faux electeurs, pas de valises de billets, de frais de bouche, de fonds spéciaux.... Mais pas de charisme et un espace laissé trop longtemps inoccupé pour espérer retrouver, encore chaude et libre, la place qu'il avait laissée vide un certain 21 avril 2002...
Triste date que ce 21 avril n'est ce pas ? Tremblement de terre, séisme politique diront les journalistes... tout le monde se présentant la mine contrite devant les caméras pour se lamenter de la présence de lepen au 2eme tour. Le Président lui même se drapant dans son rôle de garant des valeurs républicaines... et se faisant réélire avec 82% des voix après un septenat minable. Trêve de connerie. Je prétend moi que tout a été fait pour que lepen soit présent face à Chirac. Le discours de Chirac un certain 14 juillet en 2001 sur l'insécurité, la campagne municipale qui a suivi sur l'insécurité s'est révélée payante pour la droite. Et puis Pasqua, candidat qui n'a pu obtenir les signatures. Un ancien ministre de l'intérieur homme de réseaux par excellence, alors président du conseil général des hauts de seine, ne trouve pas de signatures ? Son absence tombait bien et permettait à lepen de récupérer son electorat, de passer au deuxieme tour et d'assurer la victoire de chirac. Curieusement, Pasqua qui trimballait derrière lui autant de casseroles que de juges d'instuction se retrouve sénateur et intouchable juridiquement...
Aux grands hommes la Patrie reconnaissante...

Parquet/Fenêtres Vs Véranda

Bon...
27 septembre.
Ca y est après la fin des travaux "parquet" voici la fin des travaux "fenêtre". Les types qui sont passés ont posé en une journée les trois dernières fenêtres double vitrage super isolantes etc..
Pour poser les autres il avait fallu 3 mois.
J'espère que ça va vraiment isoler et que cet hiver j'aurais moins l'impression de chauffer le ciel et le cosmos sus jacent. Va falloir que je demande à Gédé Eff de me communiquer ma consomation de gaz pour 2005 et 2006 histoire que je compare vraiment...
La prochaine étape, c'est l'aménagement de la véranda construite il y a 2 ans mais dont l'intérieur n'a jamais été achevé. Ca devrait commencer en octobre... mais on a l'habitude des reports...
Sinon il fait beau... pourvu que ça dure car j'ai du travail au jardin.

< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 >

Propulsé par DotClear