Journal d'un Egoïste

Calendrier

« octobre 2017
lunmarmerjeuvensamdim
1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031

Syndication

< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 >

lundi 25 septembre 2006

J'y vais ? J'y vais pas ?

Bon...
Ca va comme un lundi.
Le week end a été plutot chiant. Pluie continuelle depuis samedi apres midi, même pas le temps de sortir dans le jardin.
Heureusement je suis allé a la gym. Heureusement la salle est ouverte le dimanche matin. Sinon j'aurais eu l'impression de perdre mon temps. Première flambée dans la cheminée hier soir histoire de diminuer cette sensation d'humidité et de réchauffer dans tous les sens du terme l'atmosphère...
Ce matin, reprise tu train train habituel... un jour je finirais bien par craquer par révéler mon activité professionelle, histoire d'alimenter le blog... Qui sait? Peut être que finalement tout le monde le sait déja...
J'hésite, je pense aux malheurs de garfield, aux conséquences si je déchirais le rideau entre une partie de ma "vraie" vie et ce blog. J'y vais ? J'y vais pas ?
On verra bien.

jeudi 21 septembre 2006

Il est venu...

Bon...
Jeudi 21 septembre.
C'est l'automne et pourtant encore l'été. Deux journées magnifiques. On nous annonce la pluie pour la fin de la semaine. Ca m'arrange pas car j'aimerais faire brûler les 15 metres cubes de branchage de laurier qui occupent le jardin... On verra bien...
Sinon "Il" est enfin venu. Enfin depuis hier. "Il" c'est le mignon menuisier qui a poncé le parquet. Aujourd'hui c'est la phase vitrification. Odeur de vernis à ongle puissance mille dans toute la maison. J'ai l'impression de sniffer une piscine de colle Scotch. On va dormir les fenêtres ouvertes et d'ici qu'on se reveille demain avec un mal de tête (si on se reveille vivants). Sinon les travaux vont s'enchaîner à un rythme fou. La semaine prochaine, la pose de double vitrage sera terminée (début des travaux en janvier dernier puis plus de nouvelles jusqu'a il y a peu). Dans quinze jours si tout va bien, début de travaux d'aménagement de la véranda... à suivre....
J'appréhende le jour où il faudra passer à la caisse (avec en plus les impots sur le revenu et la taxe d'habitation...), je vais lancer une contribution si ça continue...

lundi 18 septembre 2006

Façon Morteaux...

Bon.
Fin de week end.
Ce matin ça a été sport comme d'hab... j'ai plus de dos à cause de la scéance d'hier et demain j'aurai plus de jambes à cause de celle d'aujourd'hui.
Hier apres midi ce fut transhumance vers le leroy merlin du coin pour décider quel carrelage habillera le sol de la véranda (qui est construite depuis 2 ans mais qui n'est toujour pas "habitable" faute de lumiere, de carrelage, de chauffage, de murs en bon état.
Un maçon doit venir prochainement s'occuper de tout ça...
J'ai quand même eu le temps de trainer au jardin pour abattre encore quelques troncs de lauriers (j'ai commencé en juin dernier) avec une tronçonneuse tout prêt achetée expres. J'ai horreur de ces trucs qui vous transforment la main en paté Hénaff en 3O secondes, mais honêtement, je me voyais pas faire le boulot avec une simple scie...
J'ai aussi fait brûler une partie du feuillage du dit laurier mais avec l'humidité ambiante et le fait que le feuillage est encore vert, j'ai enfumé toute la ville et je sens encore apres 2 douches l'odeur appétissante de la saucisse de Morteaux...
Bon je raconte pas tout car ça va devenir chiant...

dimanche 17 septembre 2006

Il n'est pas venu...

Bon...
Hier j'avais tout préparé pour lui. Lui c'est le mec qui doit venir depuis des mois pour poncer, nettoyer vitrifier le plancher du 2eme étage... j'avais la lourde tache de dégager toutes les pièces concernées par l'opération. Le plus dur fut d'extraire la machine à laver le linge. En avril on a fait refaire une salle de bain. Ne reste que le fameux plancher à traiter pour profiter du lieu. Dans la salle de bain, encastrée sous un plan de travail, coincée entre le meuble porte vasque et le mur vit notre lave linge... Il doit y avoir 2mm d'espace entre la bête et l'alcôve qui la contient. Bref je me suis bien fait chier à extraire cette maudite machine et ce d'autant que le fil electrique, les tuyaux d'admission et d'évacuatiion d'eau sont tres inacessibles.
Il devait venir aujourd'hui ou demain... Il ne vient pas avant mardi ou mercredi... en fin d'apres midi j'ai du tout remettre en place...
Cet apres midi j'ai fini le boulot plus tot que prévu. J'ai hésiter à aller faire du sport. Je voulais nettoyer un peu le jardin. Il y a plein de trucs a brûler. J'ai donc renoncé aux muscles au profit du barbecue géant. Au bout de 5 minutes il s'est mis a pleuvoir pour la premiere fois depuis un mois... j'ai du rentrer chez moi.
Ya des jours où rien ne va...

jeudi 14 septembre 2006

En attendant la pluie...

Bon...
Si peu de choses à dire en ce moment... pourtant la vie ne s'est pas arrétée mais bon...
Je continue d'emmener mes enfants à l'école (du coup je ne vais plus au boulot en vélo), je continue à aller faire du sport quand mon boulot me le permet (c'est à dire en ce moment pas souvent), je continue à trainer dans le jardin (mais il est mort de soif et, tel Jean de Florette, je regarde les nuages passer au dessus sans s'arréter pour y déposer une pluie bienfaisante)...
Je continue donc à raconter quelques tranches de vie en me disant que ça me fera de la lecture pour les longues soirées d'hiver...
Je n'oublie pas que bientot c'est l'anniversaire de ce blog... Vais-je écrire quelquechose de spécial ? Me dévoiler un peu plus ? Parler de mon métier au risque d'être reconnu (non je ne suis pas une célébrité mais le monde est parfois petit) ?
On verra bien...
D'ici là je vais au moins essayer de trouver un sujet pour le prochain billet.

mardi 12 septembre 2006

Je l'aime...

Bon...
Pour cause d'absentéisme chronique de mon maître absolu, j'ai nommé Dom alias l'homme qui transforme tout ce qu'il touche en hernie discale, je n'ai rien mis sur ce blog depuis un moment...
Pourtant, j'avais plein de choses à dire et j'avais un stock de billets tout ecrits avec des photos vachement émoustillantes et tout et tout... Manque de pot, cette réserve a diparu comme neige au soleil d'Aout (ou plutot de septembre) suite à un formatage inoportun de mon disque dur. Pas de chance hein ?
Non en fait c'est pas vrai. Je suis un gros flemmard et j'avais rien écrit depuis un bail. Le départ précipité de Dom n'y est pour rien, et c'est son retour qui me donne plutot l'occasion de me manifeter à nouveau aupres de mes si nombreux (?) et si fidèles lecteurs...
C'est bien sur l'occasion de louer ici celui qui m'a incité à ouvrir le blog, puis qu'il a fournit et qu'ii fournit encore le support "technique" pour que tout un chacun puisse lire mes âneries.
C'est un vrai cyber ami que la clinique me rend aujourd'hui, tout gavé de mousse au chocolat amoureusement préparé par Mme Mume (mes respects Madame).
Bon je sais pas trop ecrire les discours de bienvenue, de départ, de retour, et autres oraisons funèbres. Je ne dirai donc qu'un mot (et Smab me pardonera) :DOM JE T'AIME (bon en comptant bien ça fait 4 mots mais bon... on se refait pas.
PS : comme d'hab dom je te laisse le soin de choisir le titre de ce billet...

mercredi 30 août 2006

Interlude...

Bon.
Pas grand chose à raconter en ce moment. Voila un interlude en attendant que l'inspiration revienne...

slipdim

vendredi 25 août 2006

L'arbre...

J'ai marché environ 1km sur le bord de la plage.
Il est assez tot et il n'y a pas grand monde. Je suis entierement nu et je porte dans ma main les habits que j'a trempés en traversant l'étroit chenal qui sépare la plage "textile" de celle des naturistes.
J'oblique lentement vers ma gauche pour me diriger vers les dunes qui séparent la plage de la reserve naturelle.
L'endroit est aussi connu pour être un lieu de drague et c'est plus animé par cet aspect que par l'intérêt ornithologique de l'endroit que je traverse, les pieges à sable censés favoriser la formation de nouvelles dunes.
L'endroit est parcouru de petits sentiers dont certains pénetrent dans des bosquets et donnent sur des petites clairières isolées des regards. Quelques mecs se baladent en quête du même graal que moi. Plutôt agés et pas vraiment à mon gout.
Je me balade un peu dans ces backrooms à ciel ouvert croisant ça et là quelques mecs isolés...
L'un d'entre eux se promène en débardeur. Il est plutot jeune et comme tout naturiste qui se respecte, il a les fesses bien bronzées... Il s'éloigne un peu et se retourne vers moi puis reprend ça route... J'ai compris le signal et je lui emboite le pas. Je le retrouve au pied d'un viel arbre.
On n'échange pas un mot.
Le premier contact est direct, je pose mes fringues sur une branche basse et lui fait face jusqu'à ce que nos corps se touchent. Il pose une main sur mon sexe. Je bande déja, au quart de tour. Son sexe à lui reste souple et je prend plaisir à malaxer cette masse de chair entièrement rasée, si douce au toucher...
On se caresse, on s'embrasse (enfin un mec qui ne refuse pas d'embrasser) on se frotte longuement l'un à l'autre. Curieusement il n'enlève pas son débardeur et je prend plaisir à la caresser dessous et à travers la barrière de tissu.
J'aime parcourir son corps avec la langue, titillant ça et la son cou, un sein, un lobe de l'oreille... mes mains s'affairent sur ses fesses... il est de taille assez moyenne avec un corps bien proportionné, lisse et sec au toucher...
Il se met dos à moi et se frotte contre moi... je passe mes mains sur son torse en le plaquant contre moi...
On n'a toujours pas échangé une parole et je me demande si ce n'est pas à un touriste étranger que j'ai entre les mains... mais nos corps comprennent le langage universel du désir sexuel...
Il sort de sa sacoche un préservatif qu'il me tend.... me laisse juste de quoi le mettre puis m'attrape le sexe et me guide à travers lui...
Nous sommes debout, lui toujours me tournant le dos et moi appuyé contre l'arbre qui nous protège des regards et du soleil...
Il semble avoir envie de prendre son plaisir assez vite et n'a aucune difficulté à m'entrainer dans la course...
Je le souleve carrément à chaque coup de rein et c'est ce couple enlacé que doivent voir les cavalier(e)s d'une promenade en cheval qui passe juste à côté de nous...
Trop absorbé par les regards indiscrets (et peut être encore plus excité par leur présence) je me laisse aller à un plaisir total et totalement partagé...
Mon partenaire me parle enfin (en français) en me disant de me méfier des flics qui patrouillent régulièrement à cheval dans le coin et en me remerciant de cet "agréable" moment...
Puis on se sépare comme ça...

mercredi 23 août 2006

Une image

Ce soir pas de grand discours... juste une contribution imagée à la collection underwear qui envahit mon armoire (je dois tourner sur 5 slips au grand maximum...)

slip3

mardi 22 août 2006

Souvenir de vacances...

Bon.
Petit souvenir de vacances...
Cet été, j'ai traversé à la nage le petit chenal qui sépare la plage de la roquille de la plage naturiste du cap d'Agde...
Ceux qui connaissent les lieux sauront de quoi je parle... bref j'ai joué les passagers clandestins pour profiter des joies du naturisme.
Je précise que je me suis d'emblée mis au diapason en retirant mon maillot de bain. Finalement c'est très agréable de se balader tout nu sur une plage. On sent une atmosphère de détente et de tolérance.
Contrairement aux plages ordinaires les seuls occupants qui sont "habillés" sont les enfants... Sinon on rencontre des personnes de tous âges et de tous physiques. Pour certaines de ces personnes, le corps semble être le support de bien des messages. Nombreux tatoauges, beaucoup de piercings reliés entre eux pas des petites chaines métalliques, et surtout une prédisposition aux sexes rasés... notament chez les hommes. J'ai même croisé sur la plage (et pas dans les chaudes dunes de l'arriere plage) des mecs se balladant avec un cockring...
C'était pour moi une expérience nouvelle...
Il y en a eu d'autres mais c'est une autre histoire...

vendredi 18 août 2006

Retour...

Bon.
18 aout.
Plus d'un mois que je n'ai pas mis un mot sur ce blog.
Je rentre de congés et je reprend le taf lundi. Pas de koi etre aux anges mais bon... c'est la vie et en plus le temps qui se gâte donne moins de regrets..j.
Jai trouvé un jardin un peu en friche et assoifé car le systeme d'arrosage automatique a mal fonctionné... un peu de pluie prévue pour que mes tomates se refassent une santé.
Sinon j'avais promis une image dans le genre "je teste pour vous les sous-vêtements pour mâle" alors je tiens tardivement promesse.

sliphom1

jeudi 13 juillet 2006

Zidane il a causé...

Bon...
Suite et fin (?) de l'épisode Zidane.
Tous ceux que ça interessait ont du l'entendre causer sur canal + donc pas besoin de revenir sur ce qu'on savait déjà. Une insulte non répétée par son destinataire et non (encore) avouée par son auteur aura fait sortir de ses gonds notre footballer national... A qui lancer la pierre ? A celui qui provoque ou à celui qui réagit ? Qui doit recevoir l'oprobre ? Celui qui a fait un geste vu par des millairds de téléspectateurs ou celui dont les paroles ne restent pour l'instant connues que des deux protagonistes et de ceux qui savent lire sur les lèvres ?
On verra bien lequel des deux aura le plus de choses à se reprocher et à se faire reprocher par le monde entier pris ainsi a témoin...
Ce sera peut être le feuilleton de l'été.
La défaite des bleus ne semble pas émouvoir plus que cela les partis d'extrême droite en france. C'est vrai qu'une victoire gagnée par une équipe de Noirs et de Magrhrébins n'aurait pas franchement apporté de l'eau au moulin du Gros Blond de bretagne ou du Grand dadais de Vendée.
Leur réaction ressemble un peu à celle de leurs ainés qui attribuaient en leur temps la défaite de la France aux juifs, tout en voyant dans la "victoire" de l'Allemagne un bon moyen de se débarasser des juifs, communistes et autres vermines...
Le foot autorise bien des racourcis. Les saluts fascistes vus dans les stades italiens, les cris de singe des supporters du PSG quand un Noir touche une balle ou les hymnes nationaux sifflés par certains supporters des équipes adverses en sont la triste et trop fréquente expression...
Et le sport dans tout ça ?
Il est caché derriere l'enjeu politique, financier, médiatique...
Je prefère en effet le pratiquer que le regarder...
Merci quand même Zidane (et bravo!)

mardi 11 juillet 2006

Vive le foot...

Enfin un sujet de conversation original pour un blog...
J'imagine mal le nombre de réactions suscitées par le dernier match des bleus qui vont fleurir dans les blogs désertés en ce mois de juillet par ceux qui se chargent de les remplir et ceux qui nous font l'honneur de les lire.
Merci donc au foot qui nous redonne un peu d'inspiration...
Haaa la tête de Zidane ! pourquoi
C'est la question de l'été... tout le monde se demande ce qu'il lui est passé par la tête. Réponse de Bernard Tapie sur la Une : "il a du dire du mal de sa mère"... Rumeurs de propos racistes tenus par la "victime", discours moralisateur des journalistes... pour l'instant on n'en sait rien.
Bon, il va parler Zidane dans quelques jours et sa déclaration sera presque autant attendue que la comparution de juge Burgaud à la commission d'Outreau.
S'il apparait que le joueur italien a tenu des propos racistes ou injurieux (qui plus est vis a vis de sa famille), tout le monde saura que ce type est un connard qui s'est fait étaler devant des millions de téléspectateurs par celui dont il avait voulu salir l'honneur et qui n'a eu que ce qu'il méritait. On l'a vu voler sur la pelouse comme soufflé par un vent de fureur. La défaite des bleus est amère. La victoire de ce joueur italien le sera peu être tout autant une fois qu'on saura ce qu'il a dit...
Au fait... ça faisait 84 ans qu'une française n'avait pas remporté wimbledonne...
Merci qui ?
Merci Amélie !!!

lundi 3 juillet 2006

Essence, branches et vélo...

Bon
Mon "actualité" est aussi immobile que l'air surchauffé de ce début juillet.
La chaleur incite à en faire le moins possible. J'ai enfin fini mes travaux de peinture dans cette salle de bain... y a plus qu'à attendre que le professionel du parquet vienne traiter le sol et on pourra enfin utiliser cette pièce...
Côté jardin, c'est un peu la désolation. J'ai pas eu le courage de passer la tondeuse... du coup le jardin commence à ressembler à un terrain vague d'autant que j'ai laissé trainer des branchages coupés que je n'imagine même pas enflamer... les chardons ont remplacé les salades et va faloir passer un coup de motoculteur...
Sinon je me suis astreint a venir au boulot en vélo. C'est moins pire que je l'imaginais, ça me fait faire du sport et des économies d'essence et ça me valorise un peu aux yeux des gens qui bossent avec moi...

jeudi 29 juin 2006

De feuille en feuille...

bon...
28 juin
Une semaine que j'ai rien écrit et encore je n'ai toujours pas posté le bilet du 21 juin.
A vrai dire, j'ai pas grand chose à raconter. Juste histoire de donner signe de vie.
Les longues soirées d'été sont consacrée à la contemplation du jardin (et à son arrosage) et à la rêverie allongé dans un hamac en s'enivrant des odeurs du tilleul en fleurs tout bourdonnant d'abeilles et du chevrefeuille...
Les blogs et les arbres ont un cycle inversé. En été les premiers se dépeuplent de leur billets alors que les autres affichent fièrement leur feuillage...
Vive l'été...

< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 >

Propulsé par DotClear