Journal d'un Egoïste

Calendrier

« octobre 2017
lunmarmerjeuvensamdim
1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031

Syndication

< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 >

jeudi 29 juin 2006

Motivation...

Bon...
21 juin. Le jour le plus long parait-il sauf que ce soir les nuages sont de la partie comme souvent. Je ne suis pas allé trainer en ville à la recherche de quelque orchestre. Je n'entend même pas les bouffées sonores qui parviennent parfois du fond de la rue. J'ai repris le travail lundi. C'est fou comme je peux changer quand je suis en congés. J'ai l'esprit plus libre, je suis plus entreprenant, je fais plus attention à moi et à mes proches. Des que je reprend, je vois se former une sorte d'écran opaque entre moi et les choses. Je vais avoir du mal à terminer le chantier de peinture entamé la semaine dernière... il me tombe une sorte d'inhibition qui rend les choses difficiles et pénibles à faire... même écrire ce billet insipide est difficile...
Vivement que je sois à nouveau dans le bain...

mercredi 14 juin 2006

Monocouche, mon oeil...

Bon...
3eme jour de congés.
Fait toujours aussi chaud... Me suis levé tôt pour déposer mon gamin a l'école (l'autre commençait plus tard). Comme la gym ouvrait pas avant 9h et demie, j'ai trainé dans le jardin... J'ai replanté quelques graines de ci de là. Des graines qui trainent dans leur sachet depuis des lustres en attendant que le prince charmant ne vienne les réveiller.
Le matin le jardin est agréable. Il n'y fait pas trop chaud et certaines fleurs exhalent leur parfum (notament le chevrefeuille et les seringats). J'ai trouvé quelques fraises des bois... hummmm.
Ensuite suis allé à la gym (ce coup ci c'étaient les jambes) puis j'ai repris mon passionant travail de peinture de salle de bain. Premiere couche sur le plafond dont une partie s'est décollée (la peinture hein ! pas le plafond) alors qu'hier je m'étais à moitié asphyxié en mettant un primaire d'accrochage qui accroche que dalle). Le reste de la peinture a tenu. j'espère que tout ça disparaitra sous la deuxieme couche (au fait les monocouches c'est comme les big macs une seule ne suffit jamais).
Sinon j'ai commencé à mettre de la sous couche sur les murs en attendant de pouvoir appliquer un enduit à la chaux qui sera du tonerre...
Mes parents débarquent demain... J'aurais jamais le temps de terminer mes travaux avant la fin de la semaine.

mardi 13 juin 2006

Traces blanches...

Bon...
On est le 13.
Deuxieme jour de congés.
Je me suis levé vers 8 heures. J'ai déposé les gamins à l'école (j'adore déposer les gamins à l'école quand je suis en congés). J'ai enfourché mon vélo pour aller à la gym. De retour chez moi, j'ai repris les travaux de refection de la salle de bains. J'ai lessivé les murs et me suis rendu compte que le produit utilisé pour boucher les fissures utilisé la veille était vraiment pas top...
J'ai même pas mis les pieds dans le jardin car il faisait trop chaud...
Ensuite (apres manger) suis allé à Leroy Merlin pour acheter de la peinture pour plafond et un produit à mettre sur ledit plafond car celui ci est "poudreux" c'est à dire qu'il laisse une trace de "farine" quand on passe la main dessus et on a les doigts tout blancs. Résultat : quand tu mets de la peinture la dessus elle colle mal au support et retombe comme une crêpe juste après avoir séché... Bref, j'ai tartiné cette espèce de produit puant (ça sentait la colle) sur ce putain de plafond. Ca colle bien les doigts... demain je tâche de le peindre et on en parle plus. Car ensuite il y a les murs...
J'ai quand même aussi arrosé le jardin ce soir...

lundi 12 juin 2006

Chaleur...

Bon...
C'est lété. Il a fallu le temps mais ça nous tombe sur le nez presque du jour au lendemain. Environ 31°C à l'ombre je vous dis pas au soleil, je vous dis encore moins dans les voitures.
Quand je pense que la semaine derniere il gelait presque... On se plaint tout le temps... Enfin moi j'aurais tort de me plaindre car j'ai eu la bonne idée de poser une semaine de congés. J'en ai profiter pour retourner a la gym... Mais vu la température on se transforme vite en masse musculeuse, veineuse et luisante (rhâââ!!!) ou en motte de beurre fondante, malodorante et dégoulinante...
J'ai plein de trucs à faire comme d'habitude et j'en ferai pas la moitié, comme d'habitude. Je me suis attaqué à l'extermination d'un bosquet de laurier sauce au fond du jardin qui commençait à devenir envahissant. Pour ma part, je suis prêt à fournir en court bouillon et en couronnes de lauriers toutes les cuisines et olympiades du systeme solaire...
J'ai aussi des peintures à faire dans notre nouvelle salle de bain mais faut faire plein de réparations sur le mur qui est abîmé. J'ai donc rebouché des fissures et tartiné copieusement les murs d'enduit de lissage...
En plus à partir de jeudi, visite familliale. Va faloir que je nettoie une fois de plus l'autre salle de bain plus les chiottes plus le reste...
Bon j'y retourne comme dirait Dom...
Ps: faut aussi que je tienne une promesse... un book de photos de sous vetements made in egoiste & Co

jeudi 8 juin 2006

Délire bucolique...

Bon...
Silence absolu depuis quelques jours... normal je travaillais et je n'avais pas trop de temps pour raconter les extraordinaires aventures que me reserve ma vie quotidienne.
Je remarque que je suis pas le seul à déserter les blogs... certains de ceux où j'ai coutume de me rendre sont désespérement silencieux depuis quelques jours... Le retour du beau temps n'y est propablement pas étranger...
En ce qui me concerne ben rien de spécial à raconter. Train train quotidien. Je m'évade régulièrement dans le jardin pour arroser ou désherber ou regarder pousser mes plants de tomate ou de courgettes (des rondes seulement afin de ne pas être tenté par des formes plus allongées).
Le jardin revêt en cette saison un je ne sais quoi de sexuel. Des roses qui exhalent un parfum voluptueux en laissant tomber un à un tous leurs pétales dans un streap tease végétal, des insectes divers et variés qui s'accouplent partout en vacquant à leur occupations quotidiennes, des chattes en chaleur qui dans la nuit poussent des feulements enfiévrés et des rossignols mâles vrillent l'air du soir dans un concert destiné à attirer les belles.... (Les gais rossignols sont-ils parfois gay ?).
Il ya quelques années le festival des jardins de Chaumont sur Loire avait fait de l'érotisme son thême principal...
C'était donc vrai....

vendredi 2 juin 2006

Dans son habit noir...

Bon...
Depuis longtemps j'attendais qu'il aparaisse.
Puis Samedi après midi je l'ai croisé en allant faire des courses à Carrefour, Je l'ai reconnu, dans son habit noir.
J'ai tendu ma main vers lui puis je l'ai enmené avec moi.
Samedi soir il est devenu mon compagnon.
J'ai écarté son habit noir et je me suis plongé dedans, avidement.
Comme à chaque fois le charme a agit.
Comme à chaque fois, j'ai essayé de résister de faire durer le plaisir le plus longtemps possible.
Comme à chaque fois j'ai fini par me laisser aller de longues heures en sa compagnie, captivé par son charme, me reveillant le matin avec la gueule de bois pour en avoir trop abusé.
Comme à chaque fois j'ai succombé au plaisir trop bref de la fin.
Hier soir j'ai refermé l'habit noir.
Quand ressentirais-je le même enthousiasme à le rencontrer, le même plaisir à le découvrir ?
Hier soir j'ai fini la lecture du dernier livre de Fred Vargas
Dans les bois Eternels...

fredvargas

lundi 29 mai 2006

Undies

Bon...
Je sais, je sais... ça fait un bail que je n'ai rien écrit.
J'ai une excuse. Le jardin n'attend pas. Le gazon pousse au fur et à mesure que je le tond (comme les poils!!) et il faut bien repiquer les tomates concombres et autres courgettes.
En plus, les cerises sont mures et je passe plus de temps dans le cerisier que devant l'ordinateur. Je fais concurrence aux merles...
Pas de pics de jardin sur ce billet...
Pour me faire pardonner j'apporte ma contribution à l'essai de sous vetements initié et largement répercuté par Dom. Ca va lui faire plaisir et à Garfieldd aussi...

slips

lundi 22 mai 2006

Week-end...

Bon...
Week end un peu chargé.
Samedi matin, passage au boulot rapide puis passage à la salle de sport jusqu'à midi. L'apres midi nettoyage de veranda pour cause d'arrivée imminente d'amis la semaine prochaine (si le temps le permet on en fera la piàce à vivre).
Pis j'ai fait travailler le fils qui a une interro de math mais il sait pas sur quoi alors le champ de révision fut un peu large...
Dimanche, lever très tot pour filer à Orléans avec le même fils qui a une compète de judo. Retour vers 15heures...
Passage rapide dans la foire locale où il n'y a jamais rien mais ou on va tous les ans pour voir si cette année ce sera moins nul que l'an passé (ben non, c'est toujours aussi nul voir même plus)...
J'ai profité du retour d'un temps clément (samedi c'était pas la peine) pour désherber un peu et pour semer des nigelles (les fleurs bleues qu'on appelle ausi je crois griffes de Venus mais je suis pas sur car je vois pas Venus avec des griffes).

beu

Pis de m'exatsier sur les escholzia ou pavots de californie qui ont fini par exhiber au soleil leurs pétales flamboyants...

jeune

Sinon je suis en pleine lecture d'un polar de Hennig Mankel (l'homme qui souriait)...
Voila..

jeudi 18 mai 2006

Ca pousse...

Bon...
Jeudi 18 Mai...
Pas grand chose à signaler ces temps-ci.
Pas mal de boulot donc pas beaucoup de temps pour aller faire du sport... Heureusement les journées sont longues et j'ai le temps de me changer les idées en trainant dans le jardin à arracher des mauvaises herbes dopées par les pluies fréquentes et les températures parfois tropicales... Le combat est perdu d'avance car ça pousse plus vite que je ne les arrache... mais bon j'essaye de sauver les apparences...
Ce week-end je pense que je vais être encore obligé de passer la tondeuse...
Quelle vie !!!

mardi 16 mai 2006

Je sème et je plante...

Bon...
C'est pas tout ça, mais faudrait quand même penser à mettre un mot sur ce bog !
Même si j'ai rien a dire de spécialement intéressant.
Ce beau week end de Mai a été riche en activités physiques et agricoles...
J'ai repris un peu le sport que j'avais délaissé à cause du travail, j'ai aussi tondu la pelouse et planté une armée de petit plants de tomates et repiqué une famille de plants de cosmos semés le mois passé... ça va faire top dans le jardin.
Pour l'instant celui ci est paré aux couleurs des iris, des sauges (bleues) et des ancolies, en attendant la floraison voluptueuse des pivoines et des roses...
Bref, pas vraiment la tête a raconter ma vie sur le net... mais bon... j'essaye de m'y coller un peu et puis ça fait du bien de raconter sa vie même si on a parfois l'impression de parler tout seul...
On se parle à soi-même...

mercredi 10 mai 2006

Reprise...

Bon...
Apres l'exposé de mes passionnantes vacances en Espagne (merci aux auteurs des quelques commentaires) faut que je m'y recolle.
Reprise du boulot depuis une semaine. Travail accumulé et un tas de truc qui vous donnent l'impression d'etre puni parce que vous vous êtes absenté une semaine... Enfin il fait plutot beau.
Le jardin est tout vert et plein de mauvaises herbes. J'ai planté quelques pieds de tomate des courgettes des haricots verts et des salades ainsi que quelques fleurs diverses et variées (j'ai oublié les lupins, damned!!). J'espère que les limaces et autres gastéropodes ne vont pas tout bouloter... Je louerais bien les services d'un hérisson... ou d'une musaraigne... ou aussi d'un mouton pour remplacer la tondeuse...
J'ai en fait pas grand chose à raconter...
Je serai peut être plus inspiré la prohaine fois...

mardi 9 mai 2006

Un peu timbré...

Bon... Samedi
Voyage retour. On s'est un peu avancés la veille au soir en roulant depuis Cordoue jusqu'à 200km au sud de Madrid. Ca nous fera gagner quelques heures sur le trajet et ça nous permet de faire une halte a Burgos. Est ce l'ambiance liée au retour, la nostalgie de l'art Arabo-andalous ou la température plutot frisquette qui règne dans la ville de Burgos ? En tout cas on n'a pas été franchement subjugué par l'imposante cahédrale et on a surtout été contrariés par l'impossibilité de trouver un samedi apres midi le moindre bureau de tabac ouvert, seul commerce habilité semble-t-il à délivrer des timbres pour envoyer les dernieres cartes postales écrites en toute hâte la veille au soir... Je vais être obligé de les expédier de France... Ca la fout mal... Le bonheur du jour est cette image de deux moulins jumeaux recontrés aux abords de l'Autovia. Loin Derriere eux se profilait à l'horizon un champ d'éoliennes, comme un clin d'oeil du passé à l'avenir.

moulin

lundi 8 mai 2006

Un verre ça va...

Bon... Vendredi
Départ milieu de matinée. La voiture a été chargée et on laisse l'appartement de location aussi propre (voire plus) qu'on ne l'a trouvé... On part direction Cordoue. Arrivés sur place après avoir tourné 45 minutes, on finit par trouver une place pour stationner. On achète quelques bricoles pour pique niquer sur une jolie place dans la vieille ville. La aussi les ruelles sont étroites et fraiches malgré la température de 30°. De places en places on croise des groupes d'étudiants qui organisent des fiestas copieusement arrosées de sodas alcoolisés et de musique variée assaisonnée à la sauce flamenco. Des jeunes filles dansent un peu partout sous le regard entendu des jeunes bomecs... On apelle ça les bodegas... (d'ou l'expression un verre ça va trois verres bonjourles bodégas!). On visite la mosquée dont la salle de priere est ornée de centaines de colonnes et d'arc mauresques. Malheureusement,le retour des Chrétiens dans la place aboutit à l'implantation en pleine mosquée d'une cathédrale gothique qui fait vraiment désordre... Ont-ils voulu exorciser l'endroit en installant leur cathédrale dégoulinante de dorures et de circonvolutions rococo ? Ils n'ont réussi a mon avis qu'à dégrader le lieu et à montrer avec plus de force la supériorité architecturale de leurs prédécesseurs musulmans....

danseuse

mosque

dimanche 7 mai 2006

Ô mon bateau...

Bon... Jeudi
Journée tranquile. Pour récupérer des émotions de la veille on est repartis au bord de la mer. La température a monté de quelques degres et il fait franchement chaud au bord de la petite plage située au pied du balcon del'Europe (pour ceux qui suivent pas cf.Dimanche). On se baigne (mon fils et moi), on mange une glace... bref c'est l'été le 26 avril. Un bateau de pêcheur accoste à même le sable puis est tiré sur la plage au moyen d'un cable de halage actionné par un treuil à main.

samedi 6 mai 2006

Le palais...

Bon... Mercredi (courage plus que 3 jours!)
Départ pour Grenade en cours de matinée. On file direct a l'Alhambra pour récupérer des tickets. La file d'attente est longue et on risque d'y passer un moment ! Au bout de 5 minutes ils annoncent que la visite du palais est complète pour la journée. C'est pour ça qu'il falait réserver... Heureusement, il y a Zorro qui débarque sous la forme d'une touriste britanique mandatée par son groupe de compatriotes pour vendre les tickets qu'ils ont achetés mais qu'ils peuvent pas utiliser car leur avion part plus tot que prévu... Bref on achète nos 4 tickets pour l'apres midi. En attendant on se ballade dans le centre ville au pied de la cathédrale. Là c'est carrément le souk. Ruelles étroites de l'ancien quartier Maure. On passe presque s'en s'en rendre compte d'une boutique à l'autre tant les facades sont proches les unes des autres. On y trouve surtout de l'artisanat magrhrebin (poufs en cuir, plateaux en métal dorés avec théhiere et verres assortis, lampes egyptiennes et aussi boites couvertes de marquetterie).
L'après-midi on retourne à l'Alhambra. Visite des jardins du généralife avec ses bassins ses haies de cypres et ses rosiers et orangers fleuris. Je prend plein de photos en regrettant de ne pouvoir emmener aussi le souvenir olfactif de la végétation en fleurs. J'imagine le plaisir que l'on doit éprouver à arpenter ces lieux un soir d'été sans être géné par la foule des autres touristes.
La visite du palais de l'Alhambra est très contingentée. Pour préserver l'endroit, le nombre de personnes autorisées à le visiter est limité. Du coup on se retrouve assez peu nombreux dans le saint des saints. L'endroit est magnifique. Les espaces couverts sont largement ouverts sur des patios avec des bassins et des petites fontaines. Les décorations sont splendides et l'on sent que toutes les personnes présentes ont le sentiment de vivre un moment privilégié... Tous ou presque tentent d'immortaliser ce moment en mitraillant à tout va (moi aussi) ce qui fait peut être perdre un peu le sentiment de gouter l'instant présent...
J'étais déja venu ici il y a 22ans... et je suis content d'y etre retourné pour le faire découvrir à mes enfants...

grenade1

grenade2

< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 >

Propulsé par DotClear