Journal d'un Egoïste

Calendrier

« octobre 2017
lunmarmerjeuvensamdim
1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031

Syndication

< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 >

vendredi 5 mai 2006

Du rhum, pas de femme et d'la bière...

Bon... Mardi
Ballade en ville ce matin. Plus quelques courses. J'ai vainement tenté de reserver un hotel à Cordoue. Sont tous complets. Décidément entre les billets pour l'Alhambra qui sont plus disponibles et les hôtels de cordoue qui sont complets j'ai pas de chance !! On ira quand même et toc ! Ca nous permettra en plus de gagner quelques heures sur le trajet du retour. On trouvera bien un hôtel sur le bord de la route y en a pleins...
L'après-midi fut plus sympa. On s'est trainés à Salobrena, une autre village andalous qui tourne le dos a la mer, accroché à un rocher. On s'est baignés (eau fraiche!) et on est passés devant des champs où, pour cause de micro climat, on cultive des fruits tropicaux (mangue, avocats) et de la canne à sucre (ils font même du rhum).

jeudi 4 mai 2006

On continue...

Bon... Lundi
Matinée plutôt reservée à l'intendance. Ca m'oblige a trainer en ville avec Mme car en plus du rôle de chauffeur et de financier (mais ça c'est normal), je suis aussi traducteur désigné... Remarque que j'aime bien parler espagnol alors je me fais pas trop prier...
Sinon j'ai trouvé un cyber café dans le coin ou j'ai même pu me connecter quelques minutes avec le Maitre (alias Dom pour les intimes). Manque de pot femme et enfants ont débarqué dans mon dos et j'ai du couper, contrarié aussi de n'avoir pas pu reserver de billets pour visiter l'Alhambra. Visiter Grenade sans aller a l'Alhambra c'est un peu comme aller à Paris sans voir la seine ou manger un sandwich au jambon sans jambon. On verra bien on tentera quand même et avec un peu de pot on trouvera nos billets sur place...
L'après-midi on s'est baladés à Malaga qui n'est pas trop loin... Je connaissais pas du tout. Centre ville en totale restauration c'est à dire des chantiers poussiereux et bruyants à chaque carrefour d'ou émergent une fois les travaux terminés de superbes façades ocres ou rouges ornées de balcons forgés à la mauresque... L'ambiance me rapelle un peu celle de Sète ou de Montpelier. Il ya au aussi sur une hauteur une forticication maure mais c'est fermé. Tant pis on la verra que de loin.

rue

plage

mercredi 3 mai 2006

On y est !

Bon... Dimanche
Apres une nuit de repos, on se lève pas trop tard. Premier contact avec notre lieu de villégiature. Une cité balnéaire sans trop de charme hormis quelques vieilles bâtisses aux facades bleues ou ocres qui ont du voir avec effroi se construire autour d'elles des immeubles de 9 étages aux noms aussi enchanteurs que "Munich" ,"Hamburg" mais aussi "Hawai" ou "Santa Fé".
Apparemment, les allemands sont légion dans le coin comme en attestent les quelques boutiques tenues par des retraité(e)s aux cheveux blancs et aux yeux bleus qui leur sont reservées...
L'après-midi (c'est à dire a partir de 4 heures car on a vite pris le rythme espagnol), on va faire un tour a Nerja, une petite ville "muy tipica" accrochée au bord d'une falaise à 20 km de notre quartier général. Les maisons sont toutes blanches et les ruelles assez étroites. Le coin est assez touristique et on y trouve pas mal de boutiques que l'on pourrait visiter dans les "plus beaux villages de France". On descend sur la plage puis on se ballade sur une sorte de parcours situé à l'applomb de la falaise. Au bout de 2O minutes on comprend que le parcours est en fait condamné, probablement du fait de la chute de pierres (et de cactus?) qui se détachent de la paroi. On rebrousse chemin pour se trainer sur le paséo local qui donne sur une esplanade dominant la mer. Cette belle terrasse circulaire a été baptisée "balcon de l'Europe" par le Roi Alphonse XII ce qui a valu à ce dernier d'être transformé en statue de bronze et à rester planté là indéfiniment à regarder la foule des estivants et autres touristes.

statue

Au pied du balcon une jolie masure bleue où on aimerais bien passer les vacances en compagnie de :
-1- Antonio banderas
-2- Jean galfione
-3- moi (?) (un peu de modestie que diable!!)

maison

mardi 2 mai 2006

Le départ...

Bon... Voici une suite de billet sur mes vacances...
Samedi
Enfin en vacances.
Pour cause de travaux dans la maison, on a décidé que c'était une bonne occasion pour parir une semaine en congés... direction le sud de l'Espagne...
Pendant que l'on nous refait la salle de bains, nous on visitera l'andalousie...
Après un voyage de 1500km en voiture (traversée de l'Espagne du Pays Basque jusqu'en Andalousie via Madrid) on s'est pointé vers 1h du mat au pied de l'appart de location.
De notre première journée en Espagne, je conserve le souvenir d'une longue autovia (sorte de voie rapide) remarquablement bien pourvue en stations services (environ tous les 5 Km) qui traverse le pays du nord au sud laissant défiler un paysage plutot désertique aux alentours de Madrid. Plus au sud, c'est une mer d'oliviers qui s'étend a perte de vue. (désolé j'ai pas pris de photos). Ensuite, ben on a pas vu grand chose car il faisait nuit.
On verra donc sur le chemin du retour.

oliviers

dimanche 30 avril 2006

Le retour...

Bon...
On est le 30 avril...
Pas de nouvelles de moi depuis une semaine ? Normal j'étais pas là ! Parti en vacances en Espagne...

taureau

...rentré ce soir un peu crevé apres avoir roulé beaucoup ces jours ci (4000 bornes en 8jours).
Me suis assez vite retrouvé dans le jardin. J'ai repiqué des semis de tomates dans des petits godets... ma pouponnière de légume sera bientôt prête a faire ses premiers pas dans le potager une fois que le temps sera plus clément...
Demain fête du travail. Pour moi se sera jardinage et probablement lavomatique vu que les travaux de la salle de bain sont pas finis et que la machine est donc pas utilisable... les vacances sont finies...
Je mettrai sur ce blog quelques billets faisant office de carnet de voyage... ça fera scéance diapos... je sais des fois c'est chiant mais bon... un blog c'est aussi un peu pour soi même....

samedi 22 avril 2006

Flower Power...

Bon....
Pas grand chose de nouveau. Bientôt quelques jours de vacances...
Je me suis enfin décidé à tondre l'herbe du jardin. La tondeuse, endormie depuis le mois de septembre dernier, a bien voulu démarer sans trop rechigner... tant mieux...
Le jardin en fleurs sous le soleil d'avril m'a donné envie de prendre quelques photos... Je sais ça change des dernières photos publiées et ça suscitera moins de commentaires mais bon... faut bien changer un peu sinon ça lasse...
(si si!!)

fruitier

tulipes

mercredi 19 avril 2006

Me, myself and I...

Bon
C'est pas tout ça mais ça fait une paye que j'ai rien écrit, d'habitude je raconte mon week end.
Sauf que ce week end, j'ai travaillé et comme je m'interdis de parler de mon boulot (pourtant j'aimerais bien car finalement le boulot occupe une partie importante de mon existence), ben je parlerai pas de mon week end de Pâques, sauf pour dire qu'il fut un peu crevant et parfois insomniant...
J'ai quand même trouvé le temps de refaire quelques pics de moi (je sais ça devient pathologique mais j'ai constaté que les images de moi suscitaient plus de commentaires que celles des fleurs poussant dans le jardin).
J'ose pas mettre les pics de moi vu de dos, car la dernière épilation en a transformé la peau en éruption volcanique. A raison d'un poil arraché en train de repoussser, ne trouvant pas le chemin de la sortie, ça fait un bouton par poil... bref... je commence sérieusement à penser au laser qui me coutera la peau des fesses au lieu de celle du dos....
Du coup, j'en met une de 3/4 qui me plait pas mal mais qui ressemble un peu a celles que j'ai déja prises.
C'est tant pis ça fera une piqure de rappel...

3quarts

vendredi 14 avril 2006

Sans dessous dessus

Bon...
Depuis quelques jours mon maître adoré (alias Dom ou Dominus pour ceux qui suivent) nous livre, photo a l'appui un ban(de) d'essais sur les slips, strings et autres jock strap...
J'ai testé pour moi même le slip inexistant, le string improbable, le caleçon virtuel, bref le rien dessous ou encore le cul nu.
C'est vrai que la sensation initiale de la toile du jean sur la peau nue est plutot agréable et a même tendance à exciter façon "poutre apparente" la "chose" qui sommeille en nous...
Puis finalement, on s'y fait et on y pense plus même si on se demande parfois comment réagirait le corps médical ou les pompiers en cas d'accident et de déshabilage obligatoire et imprévu...
Sauf quand on se rend compte comme je viens de le faire en enlevant ce soir mon pantalon que celui-ci porte en son fond une assez large ouverture au niveau de la couture de l'entre jambe...

culnu

Ca me rapelle la guerre des boutons cette histoire... et la chanson qui va avec...

jeudi 13 avril 2006

Boutures...

Bon... 12 avril...
Pas grand chose a raconter encore....
Les jours se suivent et se ressemblent je trouve....
Suis parti plus tot du boulot. Suis allé a la gym, me suis pesé, j'ai perdu du poids alors que je veux en prendre et j'ai gagné du gras alors que je veux en perdre... la nature est parfois contrariante... je suis pas encore prêt à figurer sur le pubs d'Aubade Homme du blog de dom...
Quelques instants dans le jardin pour repiquer des boutures de budléia (arbre a papillon) faites en septembre dernier...

papillon

Voila... pas grand chose a dire. Si je perd la mémoire d'ici là, je saurais ce que j'ai fait un 12 avril...

mardi 11 avril 2006

Jardi... Land !

Bon...
Journée éreintante aujourd'hui. Suis rentré du boulot de mauvais poil, avec envie de tuer tout le monde (mais j'ai tué personne). J'ai pas eu le temps de manger à midi. Du coup, en arrivant, j'ai foncé dans le jardin pour planter quelques salades chèrement acquises au jardiland du coin. J'ai aussi installé un tunel en platique pour que les chères "start up" ne se les gèlent pas trop dans le frimas de ce mois d'avril. Puis j'ai enterré quelques rhizomes d'iris dans un coin en espérant obtenir quelque chose dont la couleur serait différente des iris bleu pâle qui pour l'instant occupent le terrain... On verra bien...
Sinon j'assiste d'un oeil ému à l'éclosion de mes graines de tomates coeur de boeuf... Dire que dans quelques mois ces minuscules embryons végétaux produiront des fruits pesant 400 grammes...
Le retour du soleil opère en moi une phénomène quasi hormonal qui me fait porter mon intérêt vers le jardin, une sorte de "rut" végétal qui me pousse à planter plein de trucs... J'attend ainsi que donnent signe de vie les semis de basilic, de cobées et de Zinias réalisés il y a quelques jours... Je promet rien mais faut que je pense a faire quelques photos...

Au clou...

Bon...
10 avril bientot le 11 pas grand chose à raconter.
J'ai passé un week end un peu sportif (les matins) et un peu bricolage le samedi apres midi.
J'ai enlevé les derniers metres carrés de lino qui masqaient le plancher du palier au deuxieme, ainsi que les plaques d'agloméré contreplaqué cloutées sur le dit plancher, à raison d'un clou tous les 10cm... Dire que tout l'étage était comme ça... Quand j'ai enlevé le dernier clou ça 'a fait tout bizarre, car j'ai du enlever le premier il y a 3 ans...
Bientot un professionnel viendra poncer et traiter ce plancher pour en faire quelque chose de tout à fait sympa....
Sinon rien de spécial.. Il fait un temps absolument dégueu.
Le printemps se laisse regarder de derriere les carreaux et mes rares sorties dans le jardin sont consacrées à la cueuillette de quelques tulipes pour en profiter quand même un peu...
Sinon les commentaires suscités par le dernier billet m'ont bien fait plaisir et ému pour certains d'entre eux...

vendredi 7 avril 2006

Gilles...

C'était il y a deux ans

Il y a quelques années, j'ai trouvé sur le net un site écrit par un certain Gil Cost.
Le site s'appelait "vie privée" et contenait des histoires vécues par l'auteur. Des histoires de rencontre avec d'autres hommes. Des histoires torrides mais toujours racontées sans vulgarité.
Je passais souvent sur ce site et j'en profitais pour "mater" les images superbes qui illustraient ces bribes de la vie amoureuse de Gil.
Puis un jour je suis tombé par hasard sur l'auteur lui même sur un chat gay.
On a discuté longtemps et on s'est bien appréciés. Gil m'a fait même l'honneur d'un billet sur son blog. C'est dailleurs grâce a ce billet que j'ai fais la connaissance de Dom, le "maitre" céans. On a pu discuter et se "voir" par web cam interposée.
Je lisais ce blog chaque jour et chaque jour il y avait quelque chose d'interessant a lire.
Apres un silence de quelques jours, l'ami de Gil annonçait sur ce blog la disparition brutale de son compagnon.
C'était il y a deux ans jour pour jour.
Le site de gil est toujours ouvert.
Je le visite de temps en temps. On y voit la même photo, la même animation "flash" en haut de la page représentant le nom ondulant de Gil Cost, les mêmes articles les mêmes photos. On a l'impression de visiter une maison dont l'occupant aurait brutalement disparu, laissant une cigarette qui fume indéfiniment sur le bord du cendrier, une cassette audio qui joue toujours le même morceau, une tasse de café qui attend qu'on la boive sans jamais refroidir...
Cette sensation d'immortalité virtuelle est étrange. Elle empêche de faire son deuil, mais elle prolonge dans le temps le souvenir de moments agréables.
Le site de Gil est référencé sur ce blog. Je vous invite à le découvrir c'était il y a deux ans...
Je m'en souviens comme si c'était hier.
Gil me manque.

gilcost

jeudi 6 avril 2006

Air du temps...

Bon.
5 avril...
De quoi vais je bien pouvoir causer ?
Pas envie de faire du remplissage de blog comme ça pour rien dire mais bon, faut bien donner signe de vie.
Pas envie de causer du CPE, des grèves, de la démission future (?) du gouvernement et de l'OPA de Sark0 sur le débat politique actuel...
Bref je suis pas inspiré. Ca vient peut etre du temps qui se gâte et qui fraichit dangeureusement... mes salades (celles qui on survécu aux limaces) vont se les geler. Mes idées doivent aussi se figer dans mon cerveau.
On est mercredi et je commence à penser au week end. Je sais pas si c'est bon signe.
Les grandes réflexions philosophiques ne sont pas pour aujourd'hui...
Ce sera peu être pour la prochaine fois....

vendredi 31 mars 2006

Aime P3...

Bon.
Dernier jour de mars.
Il fait frais mais beau en ce début de soirée. Il fait aussi encore grand jour (merci l'heure d'été). Je sais pas si c'est parce qu'on est vendredi soir veille de ouikende, ou parce que la journée de travail s'est déroulée sans accroc, je me sentirais presque guilleret, en tout cas serein.
Ce matin au boulot, j'ai emmené mon lecteur MP3 que j'avais chargé hier soir de 15 morceaux supplémentaires de musique ce qui fait environ 160 tubes (de Barbara à Wagner, en passant par joan Baez et les inévitables choristes...).
L'envie de dévoiler le fond de mes activités professionelles sur ce blog me titille mais bon, je résiste. Seuls ceux qui me connaissent plus personnellement comprendront donc l'interet que peux susciter la diffusion pendant 5 heures non stop de mes musiques préférées pendant que j'exerce mon "art" et l'agacement bien compréhensible que cela peut provoquer pour ceux qui, par la force des choses, sont présents à mes côtés...
Enfin on dit que la musique adoucit les (meurtres) les moeurs... en tout cas j'ai l'impression qu'elle me rend les choses plus faciles...

PS: mille excuses pour ceux (sphynx et Patrick) qui me font l'honneur de mettre l'adresse de mon blog dans leurs liens alors que je n'en ai pas fait autant... mais mieux vaut tard que jamais...

jeudi 30 mars 2006

Printemps...

Bon...
C'est le printemps !
Je suis parti en safari photo dans le jardin histoire de montrer à la face du monde entier et de la blogosphère que je sais planter une jonquille et une jacinthe.

aio

jacynthe

arbre

Pour l'odeur on attendra la prochaine révolution technologique qui permettra de diffuser par internet un parfum numérique (une cyber fragance).
A bientot pour de nouvelles aventures botaniques.

< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 >

Propulsé par DotClear